Lors d’une vidéoconférence jeudi 11 juin, David Kimelfeld, président sortant de la métropole de Lyon, a présenté aux journalistes ses propositions en matière de solidarité, d’emploi et d’économie face à la crise sanitaire du Covid-19.

 

« Favoriser l’emploi des jeunes, redonner du pouvoir d’achat aux lyonnais, assurer le bien vieillir de nos aînés, mettre le plus de personne à l’abri et accompagner les enfants en situation de handicap », voici les nouvelles propositions solidaires et économiques de David Kimelfeld.

Très engagé dans la solidarité depuis le confinement, le président sortant de la métropole lyonnaise rappelle quelques-unes des 55 propositions déjà présentées avant le 1er tour des métropolitaines : gratuité des transports en commun pour les bénéficiaires des minimas sociaux, création de 30 maisons d’assistances maternelles, de santé pluridisciplinaire et d’auberges métropolitaines.

Son objectif principal : mettre en place six mesures supplémentaires pour répondre à l’urgence sociale et économique.

Six nouvelles propositions face aux conséquences de la crise sanitaire

 

  • Un plan « tremplin pour le 1er emploi » pour tous les jeunes lyonnais sur le marché de l’emploi pour la rentrée prochaine. Cela comprend la création d’une prime de 400 € par mois pour les 4 premiers mois, l’accès à une formation professionnalisante pour permettre aux jeunes d’améliorer leur employabilité, proposer un certain nombre de stages certifiés et une aide pour l’obtention du permis de conduire. Cette mesure concernera entre 8 000 et 10 000 jeunes et sera un budget d’une vingtaine de millions d’euros pour la métropole.
  • Un revenu minimum équivalent au RSA pour les jeunes de 18 à 25 ans sans ressources ni soutiens familiaux. Les conditions : résider sur le territoire depuis au moins un an et être engagé dans un parcours d’insertion.
  • Redonner du pouvoir d’achat aux habitants: avec les transports en commun gratuits pour les enfants de moins de 11 ans et les personnes précaires. Pour les jeunes de 12 à 25 ans, il propose un abonnement à 20 €. Côté culture et sport pour les collégiens, il est question d’un pass pour bénéficier de places de spectacles et de cinémas ainsi qu’un crédit pour une inscription dans les clubs sportifs. Pour aider les jeunes étudiants et les apprentis, une prime d’aide à l’installation de 300 €
  • Assurer « le bien vieillir de nos aînés » avec la création d’un service public et d’un service de garde de nuit métropolitains. Les solutions devront être adaptées en matière d’équipements, de logements et de lutte contre l’isolement avec une aide à domicile. Une mesure dont le budget s’élève à 20 millions d’euros.
  • Repousser la trêve hivernale jusqu’à la fin de l’année et créer des urgences sociales métropolitaines pour les sans-abris et personnes précaires en situation d’urgence ou de détresse. Un plan solidaire chiffré à 7 ou 8 millions d’euros.

 

  • Garantir une AVS à tous les collégiens en situation de handicap dès la rentrée prochaine et mettre en place une académie de l’inclusion pour former des auxiliaires de vie scolaire.

 

Résoudre la crise économique et investir dans la métropole

Après avoir débloqué un fond d’urgence de 100 millions d’euros durant le confinement, la métropole veut continuer d’investir : « On veut nationaliser localement les PME et TPE en difficulté et se retirer par la suite ; accompagner à la relocalisation industrielle d’un certain nombre d’activités et faire en sorte qu’elle reste sur le territoire français ; racheter des fonds de commerce et des locaux pour aider les artisans et commerçants à alléger leurs charges durant quelques mois », explique David Kimelfeld.

Allié avec Georges Képénékian -candidat ex-LREM à la mairie de Lyon-, depuis le confinement, il précise sa volonté d’« accompagner les entreprises, faire de la prévention en matière de solidarité et investir un milliard d’euros les deux prochaines années dans la commande publique : collèges, budget de rénovation, végétalisation, ensemble des voiries ».

L’enjeu du 2nd tour des métropolitaines

Jeudi 18 juin 2020 de 18h à 19h aura lieu un débat sur BFM TV entre les trois candidats en ballotage du 2nd tour des métropolitaines. A seulement dix jours du scrutin du 28 juin, Bruno Bernard (Europe Ecologie les Verts – Gauche Unie), François-Noël Buffet (LR-Collomb) et David Kimelfeld (sans étiquette) débattront autour de leurs programmes et leurs idées pour la ville de Lyon.Un débat qui, selon le président sortant de la métropole lyonnaise, sera l’occasion de « confronter nos propositions en matière d’emploi et d’économie devant nos concitoyens ».

Malgré un taux important d’abstention au 1er tour (64,1%), David Kimelfeld arrive 3ème avec 17% des voix. Il espère aussi que les actions quotidiennes menées par la métropole durant le confinement motiveront les lyonnais.e.s à aller voter le 28 juin prochain.