Pierre Laurent était présent à Lyon et Vénissieux, mercredi 19 mars, pour soutenir les listes « Lyon citoyenne & solidaire » portés par le Front de gauche et le GRAM. L’occasion de revenir avec le secrétaire national du Parti Communiste Français sur l’importance du scrutin pour avoir un rôle à jouer notamment dans la métropole. « C’est une bataille importante pour la démocratie », prévient le président du Parti de la gauche Européenne.

20140319_203307

Pierre Laurent et Aline Guitard à Lyon, le 19 mars 2014.

 

Depuis la crise, les quartiers populaires votent plus pour le Front National. Est-ce un échec de la gauche ?

Cela dépendra des villes. A Vénissieux il n’y a pas de candidats FN (Ndlr : Alexandre Gabriac et Yvan Benedetti, exclus du FN, font campagne sur la liste « Vénissieux fait front »). Il y a un progrès inquiétant du Front National, qui essaye  d’exploiter la situation de crise, le manque de perspectives. Le renoncement du gouvernement lui facilite la tâche. Si on veut lutter contre le Front National, il faut redonner l’espoir d’une gauche qui ne touche pas à ses valeurs. C’est l’ambition que nous avons avec les listes présentes à Lyon et dans les banlieues lyonnaises. C’est le travail que nous mettons en place, en se battant contre l’agressivité de l’extrême droite et la politique du gouvernement.

Où en sont vos relations avec Jean-Luc Mélenchon ?

Elles sont normales. Nous unissons nos forces pour pouvoir peser, avec la possibilité d’avoir le réseau le plus dense possible sur le territoire. Pour pouvoir mener une politique contre l’austérité. On est déjà en train de construire pour les étapes suivantes. Nous allons faire une marche contre l’austérité le 12 avril et préparer les élections européennes le 25 mai. On se voit assez régulièrement, et si on a des débats fréquemment, le Front de gauche va continuer sa route.

Vénissieux est un bastion communiste depuis 75 ans, n’avez-vous pas peur de la présence de Lotfi Ben Khelifa, adjoint sortant sous l’étiquette PS ?

Non. Le parti socialiste dans plusieurs villes, notamment à Vénissieux, a décidé de se mettre en concurrence avec nous. Je crois que le travail de rassemblement qu’on a mis en place avec la liste de Mme Picard va l’emporter sur les opérations de divisions misent en place par certains. Nous, au PCF, nous voulons apporter des solutions contre cette politique d’austérité en mettant en valeur le service public. Tandis que le PS a une politique contraire à la notre. La seule chose qui pourrait desservir nos banlieues, serait de ne pas valoriser les services publics, la meilleure protection contre l’austérité.

A Vaulx-en-Velin, le maire sortant Bernard Genin (ex PC) se présente sans étiquette. Pourquoi  ne se représente-t-il pas sous la bannière communiste comme précédemment ?

C’est lié à des débats qui ont touché toute la gauche à Vaulx-en-Velin depuis des années. Bernard était présent à la conférence de presse avec l’ensemble des maires de l’agglo. Nous sommes sur les mêmes valeurs, c’est l’essentiel. Nous avons su réunir des forces larges, et les communistes sont à fond derrière Bernard Genin.

Regrettez-vous l‘absence d’alliance avec le NPA dans la région lyonnaise ?

Nous cherchons à faire le rassemblement le plus large à gauche. Nous sommes toujours plus forts unis. Quand nous avons créé le Front de Gauche, nous voulions une dynamique de rassemblement la plus large possible. Et s’allier avec des socialistes qui ne partagent pas la politique du gouvernement. Il faut réussir un rassemblement très large au niveau de la gauche.

Qu’attendez-vous des municipales ?

On espère conforter les positions. Nous sommes le troisième réseau d’élus au niveau national. On espère reconduire nos bastions et gagner d’autres mairies. Il faut se battre contre l’abstention. Si nous arrivons à mobiliser le plus de monde, cela sera un atout pour combattre l’austérité et protéger le tissu communal en France.

Etienne Aazzab

Etienne a contribué depuis 2 ans dans le journal satirique FOUTOU’ART. Il a intégré l’équipe du « clic 2014 » : Collectif local d’informations citoyennes à partir de novembre 2013. Il rejoint le Lyon Bondy Blog à partir de janvier 2014.
Twitter : @AazzabEtienne

Ses sujets de prédilection : #Politique #Société #Sport