Ce vendredi 15 mars 2019, les collégiens, lycéens et étudiants se sont mobilisés pour le climat à travers toute la France. La vague Youth for Climate submerge la planète et les lyonnais n’ont pas manqué à l’appel : eux aussi étaient en grève pour la sauver.

Le mouvement Youth for Climate, initié par la jeune militante suédoise Greta Thunberg suite à son discours à la COP24 prend de l’ampleur à travers le monde. Du haut de ses 16 ans, elle avait appelé tous les jeunes à boycotter l’école les vendredis. Ce qu’elle appelle les « Fridays For Future » (ndlr. Vendredi pour le futur) ont pour objectif de dire l’inquiétude des jeunes face au dérèglement climatique. Selon Greenpeace, ce vendredi 15 mars, 1300 événements étaient organisés à travers le monde et ce dans 100 pays différents. À Lyon aussi, les jeunes se sont réunis pour lancer « un cri d’alerte ».

Mobilisation massive des jeunes

Quelques heures avant le rassemblement, les étudiants, les lycéens et les collégiens s’étaient déjà organisés. Atelier de confection de pancartes, débats, projections de films, etc. Des activités diverses ont été proposées tout au long de la journée dans les établissements scolaires. Une première partie de journée sous forme d’échauffement pour ces jeunes, qui étaient au rendez-vous en masse à 14h sur la place Bellecour. Il est frappant de voir l’âge moyen des manifestants en ce 15 mars, autour de la statue équestre de Louis XIV. Accompagnés de parents ou venus avec des copains après avoir séché les cours, tous sont là pour protester contre l’inaction des pouvoirs publics face au réchauffement climatique.

 

Les manifestants ont séchés les cours pour l’avenir de la planète. Crédit Photo : Charlène Ponzo / Lyon Bondy Blog

Certains ont été excusés, comme c’est le cas des étudiants de l’Université Lyon 2, d’autres savent que cette absence sera comptabilisée comme n’importe quelle autre absence par leur établissement. C’est le cas de Louisa, 17 ans, scolarisé au lycée Saint-Exupéry. Si elle n’est pas soutenue par son établissement, Louisa est encouragée par ses parents. Elle explique : « Mes parents étaient tout à fait d’accord pour que je sèche les cours. Ils pensent que la cause est bonne. » Et à ceux qui pensent que les mineurs n’ont pas leur mot à dire, Louisa leur répond tout simplement :

Manifestation pacifique et festive

Même si l’heure est aux questionnements graves, l’ambiance reste bon enfant en ce lieu emblématique de Lyon. Les manifestants rivalisent d’imagination sur les pancartes et les rues débordent d’étudiant au départ du cortège. La marche se veut festive et pacifique et les slogans scandés avec énergie ne sont interrompus que par des instruments de musique qui raisonnent à travers la ville.

C’est avec le sourire que les jeunes ont manifesté malgré l’urgence. Crédit Photo : Charlène Ponzo / Lyon Bondy Blog

C’est sur les réseaux sociaux que cette génération très connectée s’est organisée progressivement. Sur la page Facebook de l’évènement, 1700 personnes confirmaient leur participation quelques heures seulement avant le rassemblement tandis que 3800 autres se disaient « intéressés ». La mobilisation est allée au-delà des espérances des organisateurs puisqu’on comptabilisait selon eux entre 12000 et 13000 manifestants sur la place Bellecour ce jour. Une manifestation des jeunes pour leur avenir qui en a épaté certains. C’est le cas de Stéphanie, qui dit son soutien au mouvement :

Les jeunes restaient largement majoritaires mais ils reçoivent le soutien des adultes présents sur les lieux. Passée ici par hasard, Cécile, habitante de Villefranche-sur-Saône salue leur initiative. Si elle soutient elle aussi cette mobilisation, elle ne manque pas de rappeler que ce vendredi « c’est leur journée ».

À la suite du rassemblement, c’est devant les bureaux de la Métropole que les manifestants ont symboliquement planté les arbres qui figuraient en tête du cortège qui a traversé la ville. Ceux qui le souhaitaient se sont ensuite rendus place Guichard pour échanger autour des problématiques liées à l’écologie.

En tête de cortège, les arbres que les manifestants planteront à la fin du rassemblement. Crédit Photo : Charlène Ponzo / Lyon Bondy Blog

Cette grève internationale des jeunes pour le climat sera suivie ce samedi par une nouvelle mobilisation citoyenne. « La Marche du Siècle » aura lieu également à Lyon et les manifestants espèrent qu’en débouchera des changements concrets de la part des pouvoirs publics. Une volonté de changement symbolisée par la pétition L’affaire du siècle qui comptabilise déjà 2 167 839 signatures et qui vise à mener « une action en justice climatique envers l’Etat ».

Plus d’images de l’évènement