Une journée consacrée au théâtre-transmission et à l’éducation populaire est organisée le 27 novembre au TNP de Villeurbanne. L’évènement propose cinq films documentaires en avant-première réalisés par Yves Benitah et Patrice Pegeault. Le festival Des actes & des possibles invite les citoyens à se donner un temps de réflexion sur les thématiques de mémoire, de diversité et de vivre ensemble.

Depuis le 22 octobre, le festival organise des rencontres, débats, spectacles et projections de films à Lyon, Vaulx-en-Velin et Villeurbanne à l’initiative de la compagnie de production artistique Acte Public. Yves Benitah, artiste associé et co-directeur de la structure avoue :

« On n’a reçu aucun financement, donc c’est vraiment de notre volonté, et celles de nos partenaires. »

Pour aborder le sujet de la transmission et de l’éducation populaire, c’est le cinéma qui sert essentiellement de support. Le 27 novembre au TNP de Villeurbanne, cinq films documentaires réalisés par Yves Benitah et Patrice Pegeault, seront suivis par des rencontres et des débats avec les professionnels du monde du théâtre : Armand Gatti, Jean-Jacques Hocquard, Christian Schiaretti et Thierry Pariente.

« La culture est un vecteur de cohésion sociale et d’éducation. » Constate Yves. « Je suis très content quand on travaille avec Abdel Sefsaf et d’autres grands metteurs en scène. C’est important pour nous de montrer qu’on peut s’appeler Nasser, Abdel, Yves et venir d’horizons différents (…), qu’il y a des gens qui réussissent, qui sont riches de plusieurs cultures et qui représentent la culture française. »

La journée de projection débute au TNP par le documentaire Lycéens en Avignon. Le théâtre et l’éducation populaire.

« On a suivi pendant une semaine les lycéens de Rhône-Alpes. Ils ont fait une immersion au festival d’Avignon, avec tout un travail d’éducation populaire, d’ateliers et de rencontres avec les artistes. » Nous explique Yves Benitah.

Yves Benitah et Patrice Pegeault travaillent en collaboration avec l’ENSATT (École Nationale Supérieure Arts et Techniques du Théâtre) en réalisant des portraits d’artistes, et en faisant des captations de spectacles.

« Entre le travail des artistes et notre travail documentaire, les films permettent vraiment de se nourrir et de réfléchir. Ce ne sont pas des reportages, ce sont des documentaires sur la création. »

Créer un espace de parole sur le racisme et les discriminations à travers le cinéma et le théâtre amène le public à se projeter et à vivre la diversité dans le quotidien. Une bouffée d’air pleine de promesses par les temps qui courent.

Jelena Dzekseneva

Née en Lituanie et ayant grandi au Kazakhstan, je suis arrivée en France en 2008. Pendant mes études d'anthropologie à Lyon 2, j'ai participé à divers projets associatifs qui m'ont fait venir au LBB en juin 2015.