Le Sporting Club de Lyon associé avec la Métropole et Pôle emploi ont organisé la 8ème édition de « Ton Métier C’est Ton But ». Demandeurs d’emploi et recruteurs ont pu se rencontrer lors d’un forum à la Duchère. Depuis 10 ans, le club de football duchérois mixe sport et insertion professionnelle. Un pari gagnant.

Dans la Halle Stéphane Diagana, les recruteurs rencontrent les candidats au cours d’un « Dating Job »

Pas d’athlétisme au programme ce 10 juin dans la Halle Stéphane Diagana, quartier de la Duchère, mais un autre défi à relever : décrocher un emploi. CV sous le bras, près de 200 candidats viennent tenter leur chance auprès d’une quarantaine d’entreprises au cours d’un « Dating Emploi ». Organisé par le Sporting Club de Lyon, la maison métropolitaine d’insertion pour l’emploi  (MMIE) et Pôle emploi Vaise, l’objectif est de rapprocher les recruteurs des jeunes (ou moins jeunes) issus du quartier, ou d’ailleurs.

Associer sport et insertion professionnelle, c’est le pari du Sporting Club depuis plusieurs années. Très engagé dans des projets socio-éducatifs grâce à l’impulsion de l’ancien président Mohamed Tria, l’AS Duchère, de sa précédente dénomination, rayonne dans tout le quartier bien au-delà du sport. « L’emploi c’est la traduction de notre investissement. On veut accompagner les jeunes à la fois sur le plan sportif, de scolarité et sur l’insertion professionnelle », affirme Jean-Christophe Vincent, président du club. Covid oblige, le traditionnel tournoi de football et le forum des métiers ont été annulés. Habituellement, des matchs inter-entreprises, qui associent aussi des candidats, se déroulent dans le stade de la Duchère-Balmont. Un moyen de casser la glace autour du ballon rond.

Briser les barrières entre monde du travail et quartiers populaires

Malgré cette édition tronquée, les recrus restent motivés. Comme Nathan, 21 ans, à la recherche d’un job d’été : « C’est la première fois que je me suis retrouvé devant une recruteuse, mais ça s’est bien passé, je pense que j’aurais le poste ! », se réjouit le jeune homme. À quelques pas de la piste de course, les employeurs voient se succéder les candidats à leur table, à l’image d’un speed-dating. « C’est la première fois que je viens, j’ai huit entretiens prévus. Je trouve l’initiative très intéressante ça permet à la fois aux jeunes de se présenter et à nous d’élargir nos potentiels embauches. », admet Ambre de l’entreprise Age et Perspective. Santé, service à la personne, vente, transport, marketing, que ce soit pour une alternance ou un CDI près de 600 postes sont à pourvoir.

Même si l’évènement est ouvert à tous les métropolitains, l’accent est davantage mis sur les jeunes du quartier : « 40% sont issus du 5ème ou du 9ème arrondissement. Le but, c’est de faire venir des entreprises sur le plateau de la Duchère, offrir des opportunités et casser les barrières entre monde du travail et quartiers populaires », résume Thomas Ernu, communicant du club.

Warren, 24 ans, est originaire de Vaise, ce fan de l’AS Duchère mise beaucoup sur cet évènement pour atteindre son objectif : « C’est la deuxième fois que je viens, mais cette année j’ai un vrai projet professionnel : je veux devenir coach sportif ».  Pour Brian, 23 ans, Ton Métier c’est Ton But contribue à faire briller le quartier : « Ça dynamise la Duchère et ça nous permet d’accéder plus facilement à des offres », glisse le jeune homme, quelques secondes avant d’effectuer son premier entretien. Quant à Kaouthar, 23 ans, en recherche d’alternance dans le BTP, la halle d’athlétisme l’inspire : « Dans le stade, on arrive avec l’esprit de compétition, comme des sportifs de haut niveau. ».

 « Utiliser les valeurs du sport pour attirer les entreprises »

Jean-Christophe Vincent, président du Lyon Sporting Club, Emeline Baume, vice-présidente de la Métropole et Grégory Doucet, maire de Lyon, ont notamment pris la parole pour saluer la 8ème édition de Ton Métier C’est Ton But

Le « mélange-gagnant » sport et emploi est salué en grande pompe par plusieurs élus présents pour l’occasion. Dans son bref discours au milieu de la Halle, Grégory Doucet, le maire de Lyon, enchaîne remerciements et éloges : « combiner l’engagement dans le sport et les valeurs du sport pour attirer les entreprises et redonner des perspectives aux jeunes, est un magnifique projet ». Emeline Beaum première vice-présidente à la Métropole, se félicite de cette initiative qui profite aussi bien aux employeurs qu’aux recrus : « cela permet [aux jeunes qui n’en ont pas] de se créer un carnet d’adresses et un réseau tout en répondant aux besoins des recruteurs ». D’autres clubs de football se sont d’ailleurs inspirés de cet évènement et organisent aussi des forums depuis peu, comme l’Olympique Lyonnais ou le Football Club de Lyon.

Si le succès de Ton Métier Ton But semble probant, l’exportation de ce type de projet pourrait être plus compliqué pour d’autres clubs, moins influents et moins ancrés territorialement. Une grande partie des entreprises présentes ce jour est issue des partenariats du club et le Sporting Club profite également de sa renommée. Sévèrine Hémain considère, elle, que ces forums réunissant associations sportives et MMIE pourraient avoir vocation à s’implanter n’importe où : « Si ça fonctionne sur un territoire, il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas sur un autre et on soutiendra ces actions ».  Alors si vous cherchez un emploi, préparez votre CV et chaussez les crampons !

Faciliter l’insertion professionnelle des jeunes et dynamiser le quartier, l’initiative Ton Métier C’est Ton But fait l’unanimité aussi bien auprès des membres du club que des élus ou des jeunes recrus.

Iris BRONNER