Le LBB a rencontré pour vous quatre étoiles montantes de la boxe lyonnaise. Perle et Crystal de Décines, Lydia de St Genis-Laval et Khaina de Saint-Priest. Grâce à leur force de caractère façonné par leurs entraineurs, elles ont pu s’imposer dans un milieu de la boxe anglaise plutôt masculin.

DSC07915

Crystal, Khaïna, Lydia et Perle

Depuis une dizaine d’années, la boxe féminine est en plein essor. L’avènement de plusieurs boxeuses telles que Anne-Sophie Mathis et Myriam Lamare, en est le meilleur exemple. Les préjugés tombent et les filles osent se frotter aux garçons sans complexes. M. Molina, 84 ans, grand monsieur de la boxe, Marseillais, déclare à leur égard : « Aujourd’hui, les boxeuses sont les boxeurs des années 80 qui avaient faim ».

En début d’année, le 2 février à Laon (Marne), se déroulaient les championnats de France en boxe féminine amateurs. Le 13 avril avaient lieu à Angers (Maine et Loire), les championnats de France de boxe éducative. Au cours de ces tournois, trois boxeuses vont se révéler : Perle, Lydia et Khaina. Revenons sur leur parcours hors du commun.

Lydia, l’étoile montante :

DSC07917

Lydia

16 ans, originaire du quartier de Champlong à Saint-Genis-Laval, est venue au club avec son frère pour la pratiquer en loisirs il y a trois ans. Depuis tout ce temps, de l’eau a coulé sous les ponts. Avec son incroyable force de caractère, elle gravit les échelons à une vitesse fulgurante. Denis Truchet, un de ses entraineurs, nous confie : « C’est une énorme surprise. On l’a récupérée en loisirs, et elle a parcouru énormément de chemin. On peut être fier de notre travail ». Lydia déclare : « La boxe est la meilleure école pour avancer dans la vie, car elle apprend le respect de l’autre et tu es face à ton destin ». Lydia affiche par ailleurs un palmarès long comme le bras : 3 championnats du Lyonnais (2012, 2013,2014), 3 championnats inter-régionaux, 2 fois vice-championne de France. Après être devenue championne de France en 2014, elle intègre l’équipe nationale cadette. Pour sa première sélection, elle combat une Anglaise. C’est sa première victoire par arrêt de l’arbitre. Elle est également sélectionnée pour le championnat d’Europe cadette au mois de juillet. À son compteur en amateur, neuf combats : six victoires et trois défaites.

Khaïna, million dollar baby

DSC07918

Khaïna

On pourrait comparer Khaïna à Hillary Swan et Eugène Varroclier à Clint Eastwood dans le film de ce dernier Million Dollar Baby. Son entraineur nous raconte les premiers pas de sa boxeuse : « Quand elle est arrivée, elle était toute désordonnée. La première année, je ne l’ai même pas calculée. Je suis un vieux de la vielle, les filles je ne voulais pas les entrainer. Un de mes professionnels m’avait conseillé de prendre des filles pour augmenter le nombre de licences. Je lui ai répondu : “franchement pas avec moi”, je n’osais même pas les toucher car pour moi c’est comme du cristal ». Jeune femme de 20 ans originaire de Saint-Priest. Elle est également animatrice et AVS dans une école maternelle. Ayant une véritable force mentale, elle franchit les barrières une à une. Khaïna nous déclare : « J’ai de la rage, et aux garçons je leur demande de taper plus fort car cela me fait progresser. J’encaisse mieux les chocs. » Dans son club, elle surprend tout le monde. Aux championnats, elle perd en quart face à la championne sortante. Elle nous parle de son entraineur comme son deuxième père : « Il me rassure avant mes combats et il arrive à me canaliser ». Le palmarès de cette championne : 2 fois championne du Lyonnais, championne du littoral 2013-14, vainqueur en 2013 de l’open international de Paris, 1/4 et 1/8 de finale aux championnats de France 2014,2013, championne interzone en 2013. En amateur dix-huit combats (9V-9D). Le 26 juin 2014, elle disputera un combat amateur à Asnières, lors d’une réunion organisée par Jean Marc Mormeck, champion du monde WBA de 2002 à 2007, et WBC 2005 à 2007.

Perle et Crystal, les deux princesses de Décines

DSC07921

Crystal

Crystal est venu dans ce club pour faire un essai en 2010. Essai transformé. Depuis quatre ans, elle se transcende à tous les entrainements. Elle considère son entraineur comme un deuxième père. Justement, il lui a permis de prendre plus d’assurance dans la vie et sur le ring. Par ailleurs elle remercie son coach à travers une petite phrase : « Si Mouss n’avait pas était là, je n’aurai même pas commencé ». Ses parents sont fiers de leur petite fille. Son coach nous fait un éloge sur sa boxeuse : « J’ai une fierté personnelle par rapport à ses résultats ». Après trois ans de sacrifice et d’abnégation, elle décroche le titre de championne de France Pré-combat en 2013 à Angers (Maine et Loire). Après une défaite, en finale aux inter-régionaux cette année, elle n’a pas pu défendre son titre.

DSC07922

Perle

Pour Perle même combat. Par le biais d’un forum des associations, elle entend parler du Boxing Club Décinois. Sa maman est un peu réticente, à l’idée que sa fille devienne une boxeuse. Elle intègre ce club en 2012. Elle nous parle notamment de son mentor : « Ce qui est bien avec Mouss, c’est qu’il nous accompagne tout au long de notre parcours. Il nous apprend les bases : le respect, la maitrise de soi. C’est notre deuxième père. Il nous façonne à son image. Mouss ne nous lâche pas, il va nous chercher dans nos retranchements. Si demain, M. Boughanni doit fermer la salle, on n’ira nulle part, par respect ». Deux après ses débuts et à la surprise générale, Perle remporte son premier championnat de France, après un travail titanesque. L’adjoint aux sports de la mairie de Décines, M. Abrial, déclare dans le Décines magazine n° 334 : « Un exploit pour cette jeune sportive, adhérente au Boxing Club Décinois ». Son entraineur très fier après ces résultats : « Elle a boxé à la perfection. Elle s’est tellement sacrifiée. On ne peut qu’être fier d’elle ».

Les quatre fantastiques

Yoan Gergaud (Saint Genis), Eugène Varroclier (Vaulx-En-Velin), Mohamed Boughanni (Décines), Denis Truchet (Saint-Genis)

La boxe est le plus dur des sports. Pour arriver au top, les sacrifices sont de rigueurs. Pour ces quatre boxeuses, le travail dure toute l’année (été comme hiver), pour arriver à la consécration. Une défaite et tout est remis en question. Elles auraient pu dire « Stop ». Le travail, la passion et la détermination font la force de ces quatre boxeuses. Façonnées par leurs coachs à la perfection. Ils ressentent le moindre problème et ils arrivent à rectifier le tir au moment voulu. En tout cas, continuez votre parcours sportif qui vous propulsera dans la vie, de manière confortable. Nous, en tant que gentlemen, chapeau bas Demoiselles !

Etienne Aazzab

Etienne a contribué depuis 2 ans dans le journal satirique FOUTOU’ART. Il a intégré l’équipe du « clic 2014 » : Collectif local d’informations citoyennes à partir de novembre 2013. Il rejoint le Lyon Bondy Blog à partir de janvier 2014.
Twitter : @AazzabEtienne

Ses sujets de prédilection : #Politique #Société #Sport