l’ASUL Vaulx-en-Velin Handball (D2 féminine) a nommé Pascal Jacquet  à la place d’Anthony Serex au poste de  président . Il a accordé son premier entretien au Lyon Bondy Blog. 

” Lyon Bondy Blog : Pouvez-vous vous présenter et nous dire depuis combien de temps êtes-vous au club de l’ASUL Vaulx-en-Velin ?

Pascal Jacquet : Je suis au conseil d’administration de l’ASUL depuis 2012. J’étais président de la ligue du Lyonnais à l’époque, je suis d’ailleurs maintenant vice-président de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes. Le club allait à l’époque très mal et nous avons investi pour le sauver. Je m’étais glissé dans le conseil d’administration du club en tant que président de ligue pour avoir un regard sur ce qu’il se passait. Les gens ont beaucoup travaillé pour remettre se club à flot et aujourd’hui il est en bonne santé. J’étais présent au conseil depuis 2012 mais je n’intervenais quasiment pas j’étais plutôt présent en surveillance.

LBB : Quel bilan tirez-vous du mandat de l’ancien président ?

Pascal Jacquet : Anthony Serex a pris le club après qu’il est été assaini. Au moment où il a pris le club il y avait beaucoup de choses à faire notamment en termes de structuration. Il a réussi à maintenir une situation extrêmement stable et une gestion pérenne dans laquelle il n’y a plus aucun soucis d’ordre financier. Son action a été principalement de commencer un gros travail de structuration, celle du staff par exemple avec l’apport de Romain Conte (ex-coach), le fait de remonter en deuxième division, c’est un bilan qui est très positif. Il y a encore du travail sur la structuration associative, au niveau des bénévoles mais aussi des salariés et d’augmenter le nombre de membre,  le niveau et la qualité du staff.

LBB : Quels seront vos nouveaux objectifs en tant que président pour la saison prochaine ainsi que pour la suite ?

Pascal Jacquet : Le premier objectif sera de positionner un niveau de structuration qui soit en direction du haut niveau et de l’excellence, de continuer à intégrer des gens dans les staffs, de les former, de travailler avec des gens de plus en plus compétant et performant. Nous avons besoin de  plus de salariés, de travailler avec plus de bénévoles dans les structures de décisions et le bureau. La structuration est le premier niveau pour aller vers quelque chose de performant. On a également un gros objectif économique, la pérennisation économique et le développement économique, les bases ont déjà été posées.

LBB : Sur l’exercice 2018-2019, quel bilan tirez-vous de la saison écoulée et pouvez-vous nous rappeler les différents résultats du club dans les diverses catégories ?

Pascal Jacquet : La D2 a fait une très bonne saison, on termine quatrième du play-off, presque troisième ex-æquo. Nous aurions presque pu faire mieux mais elles avaient mal débuté pour nous.
En termes de résultats éloquents, nos moins de 18 ans ont perdus en huitième de finale des championnats de France contre le futur vainqueur mais nous sommes dans les quatre meilleures équipes jeune de France ce qui montre une qualité de formation intéressante. L’équipe réserve a été leader du championnat de N2 jusqu’en Février avant que des blessures viennent nous contrarier.

LBB : Quel sera l’objectif principal de l’équipe première la saison prochaine ?

Pascal Jacquet : L’objectif prioritaire sera d’accrocher une nouvelle fois les play-offs, pour être tranquille sur la deuxième partie de saison. Nous sommes conscients que ce n’est pas gagné et que ce n’est pas une certitude absolue, nous avons une équipe très jeune.
Nous sommes contents car nous avons beaucoup de nos « pépites », dont l’entraîneur, qui ont été repérées par des clubs de plus haut niveau, cela signifie que le travail est bien fait.”