Des personnes masquées sont assises autour d'une table dans un gymnase

Territoire zéro chômeur : Les Brosses candidate

Des personnes masquées sont assises autour d'une table dans un gymnase
Le comité de candidature était organisé en six ateliers, avec la présence du maire de Villeurbanne, Cédric Van Styvendael. Crédit : Inès Pallot

Le projet « Territoire zéro chômeur de longue durée » du quartier des Brosses se dessine avec le premier comité de candidature, tenu ce mercredi 23 juin. Ce dernier est organisé par la Ville de Villeurbanne et piloté par le comité local de l’emploi.

Après le quartier Saint-Jean, la ville de Villeurbanne souhaite mettre en place le dispositif « Territoire zéro chômeur de longue durée » dans le quartier des Brosses, pour lutter contre le chômage. Le premier comité de candidature a eu lieu ce mercredi 23 juin, pour prétendre à ce nouveau dispositif. « On est dans la suite de la nouvelle loi [ndlr Loi n° 2020-1577 du 14 décembre 2020] pour élargir le dispositif d’expérimentation Territoire zéro chômeur de longue durée, explique Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne. La première loi permettait l’expérimentation pour 10 sites et Villeurbanne Saint-Jean avait été retenu. » Bilan de la première expérience : environ 250 personnes sont passées par l’expérimentation, pour 350-400 chômeurs présents sur le territoire, indique Mathieu Garabedian l’adjoint au maire à l’Innovation et au développement social, aux biens communs et à la solidarité.

En route vers le dispositif

Avant de pouvoir démarrer cet accompagnement vers l’emploi, la ville doit actionner plusieurs étapes, notamment se déclarer candidat et trouver un consensus territorial avec les acteurs du projet. Le comité de candidature était le premier pas du cheminement pour être retenu en tant que site éligible. Pour l’occasion, la ville a proposé plusieurs ateliers menés par des membres d’associations comme la Maison sociale Cyprian Les Brosses ou Les 3D : Diversité, Dialogue et Devenir, des acteurs économiques ou des représentants de la mairie de Villeurbanne. « C’est intéressant que chacun donne sa lecture du quartier. C’est un enjeu d’autoformation, où chacun se forme pour avoir une vision commune partagée des Brosses, avant de se lancer dans la préfiguration de ce que pourrait être cette deuxième expérimentation », souligne le maire.

Le projet doit partir des structures déjà présentes, des expériences qui fonctionnent et de ce qui est déjà offert en matière de services sur le territoire. C’est pour ça que la ville de Villeurbanne a choisi le quartier des Brosses, explique M. Van Styvendael : « On cherchait un quartier sur lequel il y avait un tissu d’activités économiques important parce qu’on a besoin des entreprises, qu’elles s’engagent à nos côtés. Il y a également beaucoup d’associations. »

Un homme barbu est debout à côté d'une table, avec une carte et des drapeaux colorés
Mathieu Garabedian, adjoint au maire à l’Innovation et au développement social, aux biens communs et à la solidarité, présente l’atelier « Territoire ». Crédit : Inès Pallot

Des ateliers pour définir le projet

« Aujourd’hui, le but c’était d’avoir notre premier comité de candidature, c’est-à-dire l’équipe qui porte la candidature qu’on souhaite déposer à la fin de l’année », rappelle Mathieu Garabedian. Le comité sera composé de personnes issues de milieux différents, qui ont à cœur d’implanter cette expérimentation. Pour cette première rencontre – adressée à un nombre restreint à cause de la crise sanitaire – la ville avait prévu six ateliers afin de définir les différents aspects du projet : le territoire (identifier les structures, les acteurs économiques, les résidences etc.) ; les activités qui seront développées par l’entreprise à but d’emploi (identifier les savoir-faire des personnes et les besoins d’un quartier) ; l’écosystème métropolitain (comment ce territoire s’inscrit dans son quartier, dans la métropole) ; le comité local de l’emploi ; l’exhaustivité (comment on construit le projet en fonction des besoins des habitants)

Enfin, des salariés d’EmerJean, une entreprise créée à Saint-Jean lors de la première expérimentation, sont venus pour faire un retour sur expérience. Il était important de faire un point sur le quartier de Saint-Jean, afin de voir ce qui marche et ce qui peut être repris pour le quartier des Brosses. « On peut considérer qu’on n’a pas atteint l’exhaustivité à Saint-Jean ; c’est ce qu’on doit améliorer pour le quartier des Brosses avec le comité local. »

La Ville déposera la candidature fin d’année 2021, pour savoir si le quartier des Brosses sera retenu pour l’expérimentation « Territoire zéro chômeur de longue durée ». La ville doit encore « présenter les secteurs d’activité, l’analyse quantitative, trouver des locaux et constituer le comité local, avec une équipe directrice », conclut le maire de Villeurbanne.

Inès Pallot

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.

Voir tous les articles de La rédaction →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *