Une autre manifestation contre la réforme des retraites avait lieu ce 16 janvier à la Manufacture des tabacs, dans le 3ème arrondissement de Lyon. Réuni dès 11h30, le cortège s’est donné comme point d’arrivée la place Bellecour. Dans les rangs des manifestants, la suspension de l’âge pivot ne semble pas suffire.

La CGT a décompté 16 000 manifestants aujourd’hui. Selon la police, ils étaient 6600. En moyenne, on dénombre donc environ deux fois moins de personnes que la semaine dernière.

Pourtant, les manifestants semblent toujours aussi déterminés, à l’image de Éric, intérimaire de 32 ans : « Si je fais grève aujourd’hui c’est car, il y a quelques jours, le gouvernement nous a entourloupés en annonçant la suspension de l’âge pivot. C’est une autre manœuvre, mais on continuera les manifestations tant qu’il n’y aura pas de retrait de la réforme ».

 

Présent dans le cortège, un étudiant explique la raison de sa présence : « Quand j’ai vu tous ces gens manifester, ça a été comme un déclencheur pour moi. Je me suis dit, même si la retraite est loin pour moi, c’est important de manifester pour mon futur, et même pour les travailleurs qui seront touchés par la réforme plus tard. C’est pour ça qu’aujourd’hui, nous les étudiants présents à cette manifestation, on appelle à la grève générale ».

 

 

Quelques débordements ont eu lieu, comme des jets de pierres suivis de charges policières.

Crédits photos : droits réservés.

 

Crédits photos : droits réservés.