Après un démarrage houleux, le Théâtre du Point du Jour est bien décidé à se faire une place dans le paysage culturel lyonnais. Angélique Clairand et Eric Massé ont présenté aujourd’hui leur festival de résistance théâtrale ainsi que la programmation de la saison 2021/2022.

Eric Massé et Angélique Clairand, co-directeur/directrice du Théâtre du Point du Jour. Crédit photo : Tim Douet

« Cette fois-ci, nous allons contrarier le destin ! », se réjouit Angélique. Alors que la saison devrait être finie, ils décident de la commencer. À la tête du théâtre depuis janvier 2019, Angélique et Eric ont subi de plein fouet l’actuelle pandémie. Malgré deux saisons reportées, ils se sont adaptés : certains artistes ont pu jouer auprès de publics restreints, notamment des jeunes dans le cadre des Nomades. Web-séries, podcasts et ateliers à distance ont été réalisés pour garder du lien. Maintenant, Angélique et Eric se sont lancés le pari audacieux d’un festival riche en sensations, entre créations artistiques et immersion journalistique. « Il y a du désir, l’ivresse de la liberté retrouvée et une société à réinventer », sourit Eric.

Un festival de résistance théâtrale

« Il y a une double dynamique dans notre projet : les productions artistiques vont être à la fois en intérieur au théâtre et en extérieur avec nos partenaires », explique Eric. Entre autres, le Théâtre du Point du Jour est en relation avec le Transbordeur, le Musée Gadagne, et le Conservatoire de Lyon. Ensemble, ils forment une « résistance » et proposent un festival généreux et joyeux. Spectacles, expositions, créations partagées et ateliers d’artistes confirmés ou émergents sont au programme. Dans le cadre de la saison Africa 2020 repoussée à cette année, Entêté.e.s permet aussi de s’évader sur le continent africain, avec le projet Grand ReporTERRE #3 : pour cette édition, Aristide Tarnagda et Boureima Salouka, l’un metteur en scène burkinabè et l’autre journaliste à Euronews, s’allient le temps d’une œuvre et rendent hommage aux militantismes africains. « Grand ReporTERRE permet à un journaliste et un artiste de mettre en pièces l’actualité en plateau, sous forme de performance », explique Eric.

Le mouvement burkinabè du Balai Citoyen, présenté dans l’exposition Grand ReporTERRE #3. Crédit photo : Sophie Garcia

La ligne éditoriale de la saison 2021/2022 dévoilée

Articulée autour de trois thématiques, la prochaine saison est à la pointe de l’actualité. Changement climatique, politique et questionnements sur le monde qui nous entoure feront l’objet d’œuvres d’artistes venus de tous horizons. Et puisque que le journalisme est mis à l’honneur, des lanceurs d’alertes seront aussi conviés. Art et société se combine, ce qui laisse place à « une ligne éditoriale transversale qui permet d’inventer la société civile sur scène », explique Angélique. Le Théâtre du Point du Jour promet une saison riche et pleine de vie dès septembre prochain.

Quant à Entêté.e.s, la billetterie en ligne s’ouvre le 19 mai et le coup d’envoi est lancé le 15 juin à 20h, avec la Cie Y et son spectacle « Cannes 39/90 une histoire de festival ».

Inès Apetovi