Métropole vacances sportives : des activités pour l’été. Crédits : le site de la Métropole Grand Lyon

Le dispositif Métropole Vacances Sportives de Vaulx en Velin peine à démarrer

À l’occasion des vacances d’été, la Métropole de Lyon a souhaité renouveler l’opération Vacances sportives en partenariat avec des clubs et associations lyonnaises. Organisé pour la première fois à Vaulx-en-Velin, le dispositif censé rassembler les enfants de tous les âges autour du sport commençait hier. C’est pourtant avec déception que les organisateurs ont constaté un parc presque désert en cette première journée. 

Pour la première fois à Lyon, la Métropole lançait le dispositif Vacances Sportives à Vaulx-en-Velin du 7 juillet au 13 août. Habituellement organisé sur le site de Parilly, ce matin le rendez-vous était également donné au parc François Mitterrand dans le nord-ouest lyonnais.

Mais les organisateurs et les moniteurs ont eu la mauvaise surprise de n’accueillir qu’une poignée d’enfants tout au long de la journée. Alors que l’édition des vacances de printemps avait réuni près de 4000 enfants au stade du Rhône de Vénissieux, les comités et les clubs participants à Vaulx-en-Velin cette année ne cachent pas leur déception après cette première journée. 

“Cette journée, on la préparait depuis longtemps avec les autres associations et la ligue de Taekwondo. Ce matin il y avait tout le monde avec leurs stands, les ballons, les plots et les éducateurs avaient l’air d’attaque. Mais après midi beaucoup ont plié bagage se rendant compte qu’il ne risquait plus d’y avoir d’enfants. De base on est là de h à h  Le but c’était d’offrir un moyen de s’occuper et de se dépenser aux enfants qui ne peuvent pas partir en vacances. C’est un moment convivial à vivre, surtout après la période sanitaire qu’on vient de vivre, ça permet de se retrouver tous dehors. On s’attendait à avoir beaucoup plus de jeunes et de volontaires, c’est vraiment dommage.” déplorait Christopher Quintela, professeur de Taekwondo.

Un manque de communication pointé du doigt

La mise en place du dispositif Vacances Sportives dans le secteur répondait à la promesse faite par Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon, d’élargir ce programme après le succès de l’édition d’avril. L’objectif était de permettre à plus d’enfants d’avoir accès à ces initiations sportives. Pourtant, lorsque l’on pose la question aux riverains, aucun ne semble savoir qu’un tel événement a lieu au pied de chez eux.

Les membres de l’association Action Basket Citoyen, dénonce un manque de communication autour de l’occasion. “Vous voyez là tout autour, il n’y a aucune banderole, aucun panneau, rien qui ne pourrait indiquer que l’on attends des gens. Pourtant des jeunes qui ne demandent qu’à s’amuser, il y en a sans doute plein dans les bâtiments qui nous entourent. Mais comment pourraient-ils savoir ce qu’on fait ici ? Il n’y a pas eu d’affichage dans les écoles avant les grandes vacances, ou même de vraie communication sur le fait que ça se fasse à Vaulx-en-Velin également cette année. Ce matin on n’a même pas fait jouer six gamins. C’est déjà ça, mais on espère mieux sur les prochains jours. Mais c’est sûr qu’il y a eu un manque de visibilité sur l’événement.”

Autre modalité qui semble poser un problème d’accessibilité: l’inscription. Pour participer aux activités il faut créer un compte sur la plateforme Toodego afin de réserver un des créneaux horaires pour son enfant. Cependant cette consigne est peu connue du grand public.

Du sport accessible à tous

Yassin Arbib, le directeur de l’Office Municipal des Sports du secteur, dirige les activités handisport pour l’occasion. Afin d’inclure au mieux les enfants en situations de handicap, il n’est pas question de leur créer des ateliers dédiés. Les enfants pourront profiter d’aménagements spécialisés qui leur permettront de participer aux mêmes activités que les autres. Parmi elles, les activités de tir à l’arc, basket, échecs ou encore de course d’orientation seront aménagées et ouvertes, comme les autres activités, à tous les enfants âgés de 5 à 18 ans. Pour l’ensemble des activités, l’OMS rappelle de prévoir une tenue sportive adaptée, des baskets, une casquette et une gourde.

Vous pouvez retrouver le programme des activités juste ici 

Amandine Leveneur

Les derniers articles par La rédaction (tout voir)

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.

Voir tous les articles de La rédaction →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *