La photo de la semaine : « Un quartier de l’est lyonnais »

Lecteur, le LBB teste tes connaissances sur la banlieue lyonnaise et te met au défi de trouver le nom du quartier et de la ville dans lesquels a été pris ce cliché. A toi de jouer !

 imagedelasemaine_t

Jusqu’aux premières révolutions industrielles, cette ville de l’agglomération lyonnaise fut un village agricole, constituant un des greniers de Lyon. Des champs à perte de vue recouvraient le territoire communal, l’on y cultivait principalement des céréales et des vignes étaient présentes sur les pentes du plateau. Le quartier des «  » en faisait partie. Quelques bourgeois lyonnais exploitaient les terres, comme Gallien Minguet qui occupa le plateau qui a pris son nom : les  » ———–« .

Sur ces mêmes terrains, s’effectue dès les années 1910 l’extension des usines Berliet (le futur Renault Véhicules industriels, aujourd’hui Renault Trucks) qui produisent alors des locomotives, des camions et des automobiles, mais se spécialiseront ensuite exclusivement dans les poids lourds. La commune de « ————– » constituera ainsi une base arrière importante de l’effort de guerre entre 1914 à 1918.

La ville connut un accroissement très rapide de sa population : d’un peu plus de 20 000 habitants dans les années 1950, elle atteignit plus de 75 000 habitants dans les années 1970, grâce à la construction de grands ensembles. Ternie par sa mauvaise image de « ville chaude de banlieue », « ————– » est devenue néanmoins une ville attractive et agréable.

La ville affiche haut les couleurs dans son logo, illustrant sa population très diversifiée, résultat de plusieurs vagues d’immigrations successives. On compte une importante communauté d’origine maghrébine, africaine, italienne, portugaise, espagnole ou encore asiatique.

             Elle possède 60 % du parc de Parilly sur son territoire.

 

Crédit photo : Laura Tangre (Copyright)

Laura Tangre

Les derniers articles par La rédaction (tout voir)

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.

Voir tous les articles de La rédaction →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *