Après l’entrepreneuriat féminin, voici l’état des lieux de l’entrepreneuriat chez les jeunes ! Ils sont de plus en plus nombreux à se lancer : entre 2006 et 2015, le nombre d’entreprises créées par des jeunes de 18 à 30 ans a plus que triplé, bien au-delà de la moyenne nationale. En France, près d’un étudiant sur deux assure vouloir créer ou rependre une entreprise.

En France, l’âge moyen d’un entrepreneur est de 36 ans. Pourtant, les moins de 30 ans représentent 38% des créateurs d’entreprise. Un chiffre en hausse, malgré les nombreuses craintes avant de se lancer dans ce qui est considéré par beaucoup d’entrepreneurs comme « une aventure ».

La création de l’entreprise : un passage obligé mais redouté

Selon un sondage OpinonWay, la plus grande crainte avant de créer son entreprise pour les jeunes est de quitter une situation qui leur convient. Étudiants, salariés, ils sont réticents à l’idée de stopper leur activité pour lancer leur projet. Ensuite viennent les embûches administratives à la création de l’entreprise, jugées « insurmontables » par certains, puis le risque financier. Enfin, le dernier frein à l’entrepreneuriat chez les jeunes est la solitude au moment de la création de son projet.

La recette du succès

En France, un jeune sur dix a déjà créé ou repris une entreprise. Parmi eux, ils sont 20% à estimer que « tout s’est bien passé » durant le lancement. Toujours selon OpinionWay, les jeunes estiment que le plus important au moment de créer son entreprise est d’avoir de solides connaissances administratives et juridiques, ainsi qu’un bon réseau professionnel. Le soutien des proches, amis et famille, est également jugé « indispensable » pour 86% des jeunes.  

Les jeunes entrepreneurs souhaitent donner du sens à leur projet : ils sont une très grande majorité à estimer que la création d’une entreprise est une forme d’engagement. Ainsi, ils sont nombreux à se lancer dans des secteurs liés à l’écologie, l’égalité, ou encore l’emploi. Bien qu’ils rencontrent des difficultés au moment de lancer leur projet, ils peuvent aussi compter sur des leviers.

Le statut d’entrepreneur étudiant

Dernièrement, le statut d’entrepreneur-étudiant a été créé pour aider les étudiants à concilier études et entrepreneuriat. Il permet d’avoir accès à un accompagnement, un espace de coworking, et la possibilité de signer des contrats avec des structures « couveuses », qui accompagnent les entreprises lors de leurs créations. Pour obtenir ce statut, trois conditions sont à remplir : avoir moins de 28 ans, avoir le baccalauréat, et être porteur d’un bon projet.