Après les attentats du 13 novembre, notre vidéo zéro qui pose les bases d’une initiative citoyenne d’unité et de solidarité. La suivante arrive lundi prochain. 

 

 

 

 

En réponse aux attentats de Paris, nous, collectif du Lyon Bondy Blog, avons décidé de ne pas rester dans la sidération, et de prendre part au débat, nécessaire, en essayant d’apporter un éclairage sur les raisons de ce drame. Nous sommes conscients que nous sommes devant un problème qui ne se réglera pas avant plusieurs années.

Les raisons de ces attentats sont multiples, et les solutions simplistes n’en sont que pour ceux qui les professent. Mais nous refusons catégoriquement de servir de cible sur un stand de tir urbain sans riposter à tous les dégénérés congénitaux. Qui se prennent pour des guerriers alors qu’ils ne sont que des assassins. Lors des attentats de janvier dernier, il se trouvait encore des gens pour justifier ou excuser l’assassinat de la quasi-totalité de la rédaction de Charlie Hebdo ainsi que les autres victimes. Aujourd’hui, notre ennemi a montré que peu lui importait la religion, la couleur de la peau, ou l’appartenance sociale de ses victimes. Car c’est l’ensemble de notre société qui a été prise pour cible, sans distinction aucune.

Nous précisons que nous nous inscrivons dans une volonté de cohésion, et que notre but n’est ni de donner des leçons ni de stigmatiser qui que ce soit. Nous savons néanmoins que, ne pas nommer, ou mal nommer les choses, participe de la barbarie de ce monde. Aussi nous nous refusons toute autocensure, ou toute circonvolution, sous prétexte de ménager les uns ou les autres. Aussi, si nous disons qu’un imbécile en est un, cela ne change en rien qu’il soit athée ou croyant. Ce n’est pas faire offense à l’islam de dire d’un musulman qu’il est un imbécile si c’est effectivement le cas. Et ce n’est pas parce qu’il est musulman que nous nous priverons de le lui dire, s’il est un imbécile.

Pour autant nous mettons au défi dès à présent de trouver quoi que soit dans ce qui sera notre discours, qui puisse relever de l’injure ou de la provocation. D’ailleurs, nos critiques, ou observations ne seront jamais ad-nominem. Ce qui vaut également pour les hommes politiques qui se reconnaîtront naturellement incompétents, au regard du bilan de certaines de leurs actions ou propos.

Même peine pour certains journalistes, dont on aimerait qu’ils s’expriment en langue des signes pour dire « au revoir » à leur droit d’expression. Mais à cela, nul ne doit les obliger. Si, malgré tout cela, il est parmi nos auditeurs des gens capables d’y trouver une insulte à qui que ce soit, alors qu’ils se manifestent, et nous les inscrirons sur la liste des premiers greffés d’un cerveau. Nous nous réservons de répondre par le mépris à toutes les insultes, afin de ne pas laisser s’envenimer un débat qui a besoin de garder la tête froide. Sans vociférations ni manque de respect. En outre, je précise que nous ne sommes pas là pour nous faire des amis, et que ce qui doit être dit le sera.

J’ai été désigné, David Vallat, président du Lyon Bondy blog, pour être le porte-voix de ce qui nous paraît être impératif de dire. Nous allons tâcher de proposer une vidéo par semaine, afin de proposer une déclinaison de ce qui nous semble être les causes d’un terrorisme porté par des nationaux, et par conséquent, issue de nos rangs. Nous pensons que si ce problème est né chez nous, nous devons trouver en nous de quoi le résoudre.

Nous sommes persuadés que la résolution de la problématique terroriste doit se décliner sur trois volets, voire quatre.

Notre ennemi

Le premier consiste à designer qui est notre ennemi, car à défaut de cela, nous pensons que l’amalgame sera fait avec nos concitoyens de confession musulmane. Daesh n’est jamais que la résultante de la stratégie de cet ennemi. Nos sommes persuadés que la disparition de Daesh, ou ceux qui les suivront ne mettront pas fin au terrorisme. Beaucoup seraient tentés de penser que notre politique extérieure serait la cause de la déclaration de guerre que ce groupe terroriste nous a imposée. Mais nous rappelons que toute catastrophique qu’elle puisse être, la politique extérieure de la France n’est qu’un prétexte pour nous frapper. Nos vrais ennemis pour les designer clairement sont le wahhabisme saoudien et qatari.

Rien de religieux là dedans

Le second volet s’attellera à démontrer qu’il ne peut rien y avoir de religieux dans l’action terroriste, et que ceux qui le prétendent ne sont que des escrocs intellectuels. Mais nous allons tâcher de le démontrer sans références coraniques, puisque nous ne sommes pas un site communautariste. Par ailleurs, se lancer dans une bataille d’arguments religieux avec des pseudo savants ne ferait que servir la cause de ceux qui prétendent détenir La vérité. Alors que ce qui sépare le bien du mal est largement rependu dans le genre humain. Nous n’avons pas besoin d’une source religieuse, quelle qu’elle soit, pour savoir que le meurtre, le viol, les violences physiques, le vol et tutti quanti sont répréhensibles. Cartésiens par l’ADN de l’école républicaine, nous savons. En revanche, les rouages politiques du détournement de la religion se trouvent déjà dans le « Tartuffe » de Molière, et qu’un simple aggiornamento devra suffire. Une mise en relation de certaines causes à effets devrait s’imposer d’évidence, pour peu que nous maîtrisions le vocabulaire permettant de le comprendre pour le plus grand nombre.

Notre modèle républicain

Le troisième volet de nos interventions consistera à faire toutes les propositions permettant d’éviter le « décrochage » d’une partie de notre jeunesse, d’un modèle républicain, démocrate, social et laïque. Modèle qui n’a toujours pas réparé un ascenseur social en panne depuis au moins trois décennies, et dont les représentants ont pour la plupart fini par lasser les Français du système démocratique actuel.

Nous précisons que nous sommes tous d’opinions diverses, représentant un large panel sur l’échiquier de la pensée politique. Aussi il ne s’agit en aucun cas de donner des consignes de vote pour tel ou tel parti, car nous pensons que plus aucun ne nous représente tel que nous le souhaiterions. Cependant, ce n’est pas parce que nous pensons que quelques fruits sont pourris qu’il faille couper l’arbre sur lequel ils poussent. Nous entendons par politique le fait de se réunir, toutes couleurs de pensées confondues, pour trouver des solutions à nos problèmes communs, et de faire en sorte que celles-ci correspondent au bien du plus grand nombre.

Corollairement à cela, nous allons tâcher de contrebalancer le traitement de certaines actions politiciennes, ou du terrorisme dans les médias, dont nous pensons que beaucoup feraient mieux de sa taire ou de revoir leur lexique. S’agissant du lexique, nous entendons nous réapproprier, au sens de la mise en perspective de notre citoyenneté, tous les symboles de notre république. Le triptyque « Liberté Égalité Fraternité », les trois couleurs, la Marianne et même la Marseillaise comme nous appartenant, par lègue de ceux qui ont combattus pour ceux-ci. Ces symboles, et les idéaux qu’ils représentent, ne sont la propriété d’aucune famille politique, et APPARTIENNENT à tous les Français, que nous sommes, pour l’immense majorité de notre « collectif », à l’image de notre nation. N’en déplaise à ceux pour lesquels notre « bronzage » ne conviendrait pas.

Théories du complot et pseudo experts

Le quatrième point ne sera pas déterminant, mais peut s’assimiler à la partie comique de notre propos. Car nous allons tâcher de démontrer par l’humour, ce que sont les théories du complot. C’est là que mon expérience sera utile. Aussi, je préviens tous les experts en balistique, qui n’ont d’expérience des armes de guerre que celles que leurs fournissent Call of duty, tous les apprentis pyrotechniciens qui ont pour seule expérience de faire exploser des bulles dans leur baignoire, tous les géostratèges politiques qui n’ont jamais voyagé dans le monde qu’à travers leurs écrans d’ordinateur sur ce nouveau média, souvent médiocre, qu’est Internet. Le fait que l’anonymat y soit largement répandu démontre bien que l’on ne veut y être pris sans avoir honte d’évoluer dans un monde nauséabondissime, qui nous fait penser que le net, n’est pas toujours très net, justement.

 

Rendez-vous lundi pour la prochaine vidéo

 

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.