Suite à l’attentat d’Orlando et de Magnanville.

 

En France, lorsqu’on consulte la liste de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) on peut y trouver 172 sectes chrétiennes, mais bizarrement aucune musulmane. Curieux tout de même, comme s’il n’y avait pas de groupes sectaires et dangereux (voire givrés ou tarés) chez nous. Nous, puisque je suis musulman. 
Je vous invite à lire les pages 365, 366, 525, 530 et 532 du livre « La voie du musulman » écrit par un professeur agrégé en sciences islamiques d’Arabie Saoudite. Il est disponible sur Amazon, et dans nombreux rayons de librairies musulmanes en France. Il est également à la disposition de nombreux croyants dans plusieurs Mosquées de notre pays. Il suffit de le lire pour comprendre d’où viennent nos problèmes. Un extrait qui témoigne de cette terrible régression :
« Le hadd (punition) pour les sodomites, communistes, athées, ceux qui arrêtent d’être musulman ou ne font pas la prière, doivent subir la peine de mort ». Il est aussi indiqué que « le Jihad est une obligation collective et que son mérite est la mort en martyr. »

Comme me le rappelait un de mes amis David « Le titre veut tout dire : “La voie du musulman” est une voie unique, nous laisser le choix était de dire UNE voie du musulman. »

Très rares sont les mosquées qui ont enlevé de leurs étagères les livres d’exégèses et d’interprétations islamiques, pour ne laisser uniquement que le Coran.

Pourquoi cette liberté d’expression sélective sur ces livres qui appellent clairement a la haine ?

Le Wahhabisme

Je veux vous dire que je m’oppose avec force à toutes ces interprétations rétrogrades wahhabites qui nous viennent d’Arabie Saoudite, Qatar, Koweït, etc…
Le wahhabisme devrait être considéré comme une secte.

En effet, en distribuant gracieusement partout à travers le monde leurs propagandes par le truchement de leurs livres, et en dispensant largement des cours sur cette pensée fondamentaliste dans de nombreuses universités islamiques, ce pays contribue à la régression de l’Islam. Il est vrai qu’ils sont bien aidés avec l’argent du pétrole et surtout qu’ils peuvent disposer des revenus colossaux de la Mecque. Hélas, rien ne changera tant qu’on laissera ces imams prêcher leurs interprétations belliqueuses partout dans le monde.

Il serait donc utile de stopper nos relations avec l’Arabie Saoudite qui continue à développer cette pensée dévoyée, assassine et moyenâgeuse. En France, malgré notre laïcité, certains musulmans utilisent la religion musulmane afin de pouvoir l’imposer dans la vie publique et sociale de notre pays. Je dis Stop maintenant, on a trop laissé faire.
Je voulais effectivement profiter de cette tribune pour vous retracer quelques exemples qui témoignent que certains comportements remettent profondément en cause notre vivre ensemble en France voire dans d’autres pays.

À Lyon

Ainsi, une administratrice d’une MJC en banlieue lyonnaise me racontait qu’elle avait « organisé un buffet suite à un débat et des précautions avaient été prises pour avoir une partie sans viande, avec du saumon. Malgré cela des jeunes voulaient absolument voir l’emballage pour savoir si le saumon était sauvage ou d’élevage à cause des farines animales ». Je suis resté bouche bée me dit-elle. 
Quant à Valérie serveuse dans une boulangerie me dit également : « Je me suis fait jeter un gâteau à la figure, car j’avais oublié de dire au client qu’il y avait de l’alcool dans les gâteaux. Je n’y avais même pas pensé. Sans compter les insultes qui ont suivi. »

Aussi nous pouvons voir actuellement sur les réseaux sociaux, une serveuse à Nice se faire frapper parce qu’elle sert a boire pendant le ramadan, ou une épicerie de banlieue qui se fait casser toutes les bouteilles d’alcool. Sans compter les hôpitaux et autres.

Tout comme le 12 avril 2011, une demande d’aménagement des épreuves des concours des grandes écoles est révélée par le site Mediapart. Il s’agit de permettre à une dizaine d’étudiants de repousser les épreuves des 20 et 26 avril pour respecter la Pâque juive. Selon Mediapart, cette demande était soutenue par Nicolas Sarkozy.

Au Québec

Je peux aussi vous parler de cas similaires, aussi détestables et saugrenus, qui se sont déroulés à Montréal :

En décembre 2011, les parents musulmans d’une petite fille scolarisée dans une école maternelle du quartier Saint-Michel ont exigé que leur enfant n’écoute plus de musique ni ne chante, au motif que cela était interdit dans leur religion. Requête acceptée, puisque l’école dote l’enfant d’un casque antibruit à chaque cours de musique.

En 2002, un élève sikh, âgé de 12 ans, a obtenu d’un juge qu’il puisse porter au collège public son kirpan « poignard » considéré comme un symbole religieux sikh. Et en 2009 des personnes de confession juive ont obtenu des tribunaux canadiens que l’examinateur du permis de conduire puisse être du même sexe pour le premier cas. Quant à l’autre cas, un patron a reçu une interdiction de faire travailler une employée juive pour shabbat.

Tout cela a été possible au Canada, car en statuant sur un cas en 1985, la Cour suprême a créé la notion d’accommodement raisonnable, avec une tolérance sur les exigences communautaristes les plus extravagantes et farfelues. L’accommodement raisonnable est une expression d’origine québécoise qui désigne la tentative des sociétés modernes de s’accommoder des exigences des différentes minorités au sein de la société civile pour l’égalité des chances.

 

Ce qui me chagrine et désole le plus, c’est d’entendre les justifications dans mon entourage et notamment de certaines femmes musulmanes qui ont toujours les mêmes réponses quand je leur parle de ces cas précis. Ce sont effectivement ces mêmes sempiternelles réponses et perfides arguments :

« Et les juifs, on va leur demander de refaire leur Torah ! »

« Est-ce qu’il te viendrait à l’idée de conseiller tous les chrétiens de castrer les prêtres pédophiles. »

« Ce sont des épiphénomènes qui ne servent qu’à salir l’islam, pour nous faire oublier les colonies palestiniennes. »

« C’est un complot américanosioniste ! »

Décidément, il est plus facile de voir la paille dans l’œil du voisin que de ne pas voir la poutre dans le sien.

Ajouter à tout cela les théoriciens du complot et de la victimisation et nous avons fabriqué des monstres. En effet, il est toujours plus facile de critiquer l’autre, que de travailler à l’amélioration de soi et de ses proches.

Je termine avec les propos de Frédéric : « Il faut se rappeler que les intégristes, qu’ils soient juif, chrétiens, musulman ou athée ont les mêmes valeurs, il faut leur opposer inlassablement ouverture, liberté et égalité. »