Le club de football de Saint-Fons organisait des animations le mercredi 12 juin pour promouvoir le football féminin à l’occasion de la Coupe du Monde, se déroulant en France du 7 Juin au 7 Juillet.

Mercredi 12 juin se tenait un tournoi de football féminin dans la commune de Saint-Fons. Organisé par la mairie avec l’aide du club de football local il avait pour but de promouvoir le football féminin en surfant sur la vague du «Mondial». « Cette animation est en relation avec la Coupe du Monde de football, que notre pays organise » explique Christelle Chomel la présidente du CO St-Fons Football.

Il faisait beau, chaud, le public et le soleil étaient de la partie au Stade de la Cressonnière pour cette après-midi football féminin. Au programme des ateliers « sur le dribble, sur le tir ainsi que des quizz sur la Coupe du Monde de football », suivi d’un tournoi opposant plusieurs équipes, explique Christelle Chomel.

« Le sport est un vecteur de bonne santé »

Toutes les filles étaient les bienvenues pour ces animations et le succès était au rendez-vous.
«On constate que le football féminin prend de l’ampleur depuis plusieurs années. On a des filles qui évoluent dans le club depuis maintenant cinq, six ans souvent en catégorie jeune dans les équipes de garçons. Et à partir de la saison prochaine, du fait des demandes accrues, nous aurons notre équipe féminine » indique la présidente.

Le football féminin se démocratise et se développe de plus en plus dans notre pays, notamment grâce à des performances comme celle de l’Olympique Lyonnais, les pionnières en France (après Montpellier). «On est dans une ville où nous avons une équipe féminine qui joue vraiment les premiers rôles au niveau national mais également au niveau européen ». 
Ces résultats sont de bon augure pour la suite car ils valorisent le football féminin.

Mais le sport est également pratiqué car il a énormément d’effets positif sur les individus. «Le sport est un vecteur de bonne santé. Tout sport mérite d’être fait et cela apporte de l’équilibre. Enfin il permet la mixité sociale et de genre et c’est très important» conclut la présidente.