Le LOU rencontrait le Stade toulousain ce samedi 25 août à Gerland pour l’ouverture de la saison de Top 14. Les Lyonnais, approximatifs dans leur jeu, ont été tenus en échec par des Toulousains entreprenants. Le partage des points sanctionne cette première sortie imparfaite.

Pierre Mignoni avait prévenu vendredi en conférence de presse : il faudrait sans doute deux ou trois matchs pour être réellement performant. La prestation de son équipe, hier, lui aura donné raison : approximatifs en conquête, chahutés au sol et manquant globalement de maîtrise, les Lyonnais ne se sont pas donné les moyens de gagner ce premier rendez-vous à Gerland. Que Toulouse aurait même pu remporter, avec un soupçon d’efficacité en plus.

Malgré une bonne entame, matérialisée par une pénalité de Doussain, le LOU a balbutié son rugby en première période. Jusqu’à ce que son demi de mêlée Couilloud prenne de vitesse la défense en jouant vite un coup franc ; dans l’aspiration de ce mouvement, le 2e ligne Oosthuizen aplatit le premier — et seul — essai de Lyon (34e). Suffisant pour mener à la pause (10-6), pas pour décourager des Toulousains s’appliquant à jouer proprement. D’autant que Van der Merwe gâcha d’une brutalité une attaque initiée par Armitage et qui aurait pu distancer le Stade.

Crédits Adrien Aazzab / Lyon Bondy Blog

Réactions à la mi-temps

Durant la pause, Christophe supporter toulousain, semble confiant malgré le retard de son équipe au panneau d‘affichage : « Les joueurs du LOU sont super maladroits aujourd’hui. Je pense qu’on va pouvoir accrocher le bonus défensif. Avec un peu de réussite, on peut même aller chercher la victoire ».

Un sentiment partagé par Roger, fan du LOU, qui ne reconnait pas son équipe favorite : « Je ne sais pas ce qu’il se passe dans ce match. On loupe des points de pénalités faciles à prendre et on perd des ballons dans tous les sens. J’espère que les joueurs vont se ressaisir après la pause parce que Toulouse ne va pas se faire prier pour en profiter ».

Une seconde période maladroite

C’est bien Toulouse qui fit mouche à la reprise : un ballon perdu permit à Kolbe de réaliser une chevauchée impressionnante, avec un essai au bout de Huget (49e). Avec quatre points d’écart maximum, ce match pouvait s’offrir à n’importe qui. Au LOU, qui marquait par le pied de Doussain, à défaut de bonifier un énorme ballon porté de ses avants (66e). Comme à Toulouse, plus entreprenant mais sauvé d’une frustration par Ramos, dont le drop bien ajusté effaça trois pénalités ratées au préalable. Sévèrement touché au genou sur une action de contre-attaque (64e), l’arrière du LOU, Delon Armitage, est sorti sur une civière. L’anglais devrait être éloigné des terrains de longs mois.Sous une pluie devenue féroce, les Lyonnais poussèrent de manière désordonnée pour s’éviter un premier accroc. Mais à l’image des deux derniers lancers en touche pas droits de leur talonneur Maurouard, ils ne méritaient pas de gagner.

En conférence de presse, Pierre Mignoni a eu des mots fort pour ses joueurs :  « On n’a pas fait le match qu’il fallait. Notamment dans les vingt-cinq premières minutes, où on a été complètement à côté de la plaque. On n’était pas dedans. Il a manqué de beaucoup d’intensité. On a par exemple été pris trop souvent dans les rucks et on a perdu huit munitions en touche. On va essayer de comprendre pourquoi, même si je trouve zéro excuse à mes joueurs. C’a été une purge de rugby ». Une grande première décevante donc pour le demi-finaliste de la saison passée qui se déplacera chez le champion en titre , Castres, la semaine prochaine.