CHRONIQUE FACEBOOK. Depuis maintenant plus de deux mois, un outil est à votre disposition sur le premier réseau social mondial. Entre humour et politique, Facebook vous propose maintenant d’expulser vos amis

 Baptisée logiquement « expulsion entre amis », cette application créé le 14 novembre dernier vous permet  de choisir, parmi votre liste d’amis, un ou plusieurs contacts à expulser du territoire. Le but : « améliorer les statistiques du ministère » de l’Immigration, comme l’explique le créateur dans son premier commentaire. Au départ rudimentaire, l’application a vite évolué, en mettant en place des niveaux d’expulseur. Que vous soyez plus ou moins zélé, vous aurez le droit à un titre parmi les quatre proposés, de Frédéric Lefebvre à Nicolas Sarkozy en passant par Eric Besson et Brice Hortefeux.

Et puisque vous expulsez, il faut bien choisir une destination. Ainsi, vos amis auront-ils le plaisir d’apprécier au hasard les paysages montagneux et pilonnés de l’Afghanistan, les étendues désertiques et minées d’Irak, ou les pittoresques villages côtiers engloutis du Sri Lanka parmi les sept pays proposés. Enfin, et c’est une nouveauté datant de jeudi dernier, l’expulsion peut se faire via six « transports » différents. Charter, train, nage, ou coup de pied au cul sont aux services d’expulsions toutes plus intéressantes les unes que les autres. On n’imagine sans peine les nombreuses possibilités qu’offre un tel service. Soyez vigilant, vous serez peut-être demain contraint de regagner l’Iran en canoë, ou le Soudan manu militari. A titre d’exemple, votre serviteur a eu le plaisir d’aller saluer Kim Jong-il en Corée du Nord, après un bref voyage en Afghanistan.

On s’en doute, derrière l’humour sarcastique de cette application se cache l’évidente dénonciation des pratiques du gouvernement Sarkozy et de son ministère de l’Immigration. « Avec le gouvernement qu’on a ce n’est plus du 2nd degré qu’il faut. C’est du 3e, 4e degré » commente un internaute. Il est vrai que les statistiques n’ont nul besoin d’être gonflées, puisque les quotas d’expulsions ont été largement atteints tant en 2008 qu’en 2009, avec 29 799 la première année sous Hortefeux, soit près de 30% d’augmentation par rapport à l’année précédente et qui dépassait largement la barre des 26 000 renvois placée par Nicolas Sarkozy. Eric Besson quant à lui, en bon élève, accusait le même bilan pour l’année passée à quelques centaines près avec 29 288 expulsions.

Jusqu’à présent, il existait des groupes « contre » Sarkozy, Besson ou Hortefeux, mais plus qu’une simple fronde, « expulsion entre amis » réalise la jonction entre politique, humour et réseau social. Une alliance qui semble fonctionner puisqu’à ce jour la jeune application compte près de 20 000 utilisateurs actifs par mois. Le meilleur expulseur comptabilise plus de 10 000 victimes, la destination la plus prisée étant sans grande surprise l’Afghanistan, avec plus de 70 000 renvois, loin devant la Corée du Nord et l’Irak. Au total, on compte plus de 250 000 expulsions d’amis en situation régulière, de quoi régler définitivement le problème de l’immigration… sur Facebook.

Auteur : Guillemin Rosi
Crédit photo : Facebook

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.