Le week-end du 22 au 24 février se tenait la 12ème édition de la compétition E-sport de Lyon, à la cité des congrès (6ème arrondissement). Retour sur un évènement à l’ambiance survoltée.

L’ouverture de la Lyon E-sport 2019 avait commencé lentement lors d’un Grand Show en featuring avec Fortnite. Six duos se sont ainsi affrontés sur scène en tentant de relever les défis donnés à chaque début de partie. La salle remplie de manière éparse a malgré tout accueilli avec enthousiasme la victoire de la team Le Stream e-sport. Une équipe qui s’impose dès le premier jour et crée l’inquiétude pour la suite chez les autres participants au tournoi.

Une grande variété d’évènements

La programmation 2019 de la Lyon E-sport aura été marquée par l’effort des organisateurs pour varier les évènements et les publics. Lors de ce week-end, groupes d’amis, familles et spectateurs en solo se seront mélangés retrouvés au sein de la cité des congrès. Le programme était principalement construit autour de deux jeux : Fortnite et League Of Legends. Deux jeux iconiques qui ont su contenter les gamers de tous âges. Des animations diverses et variées étaient par ailleurs proposées et la présence des cosplayeurs, notamment, n’est pas passée inaperçue. Ces fans de pop culture conçoivent eux-même leurs costumes pour incarner le plus fidèlement possible leurs personnages favoris. Nous sommes revenues avec deux cosplayeuses sur cette pratique. Elles nous expliquent ce qu’elles y trouvent de plaisant, nous donnent des raisons de se lancer à notre tour et reviennent sur l’ambiance de la Lyon E-sport.

      Coasplayeuses

Un défilé cosplay a même été organisé sur la grande scène. Pour les départager, les participants se sont soumis à l’épreuve de l’applaudimètre. Le public s’est prêté au jeu avec plaisir faisant un maximum de bruit pour leurs chouchous.

 

Un public de plus en plus jeune

Impossible d’échapper à ce constat : le public de la Lyon E-sport 2019 était très jeune. Moyenne d’âge : 10 ans. En témoigne l’énorme stand de bonbons à l’entrée de la zone exposants. Un étal qui aura fait retomber les adultes en enfance et réjouit les plus petits. Le responsable : la vague Fortnite qui a récemment submergé les cours de récré. Demande d’autographes, de selfies et courses aux tap-tap applaudisseurs ont ponctué ce week-end e-sportif. Certains streamers se sont même étonnés de leur succès avec les enfants alors qu’ils n’étaient venus qu’en spectateur, comme c’est le cas de Gemi.

      Gemi, streameur

Formant la fanbase principale de certaines teams de joueurs et influenceurs, les enfants n’ont pas manqué de montrer leur enthousiasme pendant les phases de sélection et lors du tournoi de leur jeu préféré. Un tournoi qui, à leur grand damne, a été reporté au dimanche suite à des attaques informatiques répétées rendant le service indisponible. Ces attaques par déni de service (DDOS) n’avaient d’autre intérêt que d’entraver le bon déroulement de l’évènement. Les organisateurs n’ont pas manqué de s’excuser sur les réseaux sociaux suite à ces problèmes techniques. Des excuses adressées au public présent à la Lyon E-sport 2019 mais aussi aux milliers de joueurs regardant le stream en ligne sur la plateforme Twitch.

Des problèmes techniques assez courants lors de ce genre de compétitions. Après les soucis de connexion et d’organisation de l’année 2018, l’équipe de bénévoles de l’association organisatrice ne semble pas au bout de ses peines.

Un sport parmi les sports

Le e-sport est devenu un sport comme les autres depuis quelques années en France. C’est par le biais d’évènements tels que la Lyon E-sport que cette pratique s’est démocratisée. À la question « Tu veux faire quoi plus tard ? » oubliez la réponse « footballeur », c’est maintenant « e-sportif » que les enfants rêvent d’être. Un phénomène visible de part l’engouement des jeunes face à ces nouveaux influenceurs mais aussi par la présence de stands destinés à la pratique des jeux vidéo et au métier d’e-sportif. Ce sont en effet comme de grands athlètes que les gamers sont accueillis vêtus de leurs maillots au nom de leurs teams. Après que les commentateurs les ont annoncés, ils surgissent sur scène, bras en l’air sous les applaudissements du public.

Les streamers ont vécu un week-end chargé qui promet de beaux jours à la scène de l’e-sport français. Un succès pas prêt de se tarir puisque le grand Zerator a annoncé ce samedi devant le public de la Lyon E-sport 2019 la création d’un nouvel évènement en LAN [Local Area Network,  ordinateurs reliés dans une zone limitée sur un réseau informatique partagé, ndlr] : la ZLAN. Elle devrait se dérouler du 10 au 12 mai 2019 et réunir 196 joueurs. Malheureusement, elle n’accueillera aucun spectateur pour cette première année de lancement. Les fans ne cachent pas leur déception même si Zerator les rassure, les années suivantes les portes de la ZLAN leur seront peut-être bien ouvertes.

Coup monté et Tournoi Pro de League of Legends

C’est aux environs de midi ce dimanche que la nouvelle est tombée pour les personnes suivant le tournoi Fortnite à distance. Sur place, le jeu lag [ralentissement intempestif d’un jeux vidéo dû à une mauvais connexion internet, ndlr] pour le plus grand déplaisir des spectateurs. Suite à la multiplication des attaques informatiques à l’encontre du serveur, Lyon E-sport s’est vu dans l’obligation d’annuler le tournoi. Rapidement sur Twitter, la colère gronde pour tous les spectateurs qui ont payé leur entrée mais aussi pour les équipes de joueurs qui eux aussi ont déboursé de l’argent pour être ici. L’association organisatrice s’excuse platement pour le dérangement occasionné.

Pendant tout l’après-midi se poursuit, en parallèle à cela, la compétition League of Legends. La team LDLC est couronnée pour la seconde année consécutive et reste championne du tournoi Lyon E-sport. C’est seulement huit heures plus tard, à 20 heures, qu’un nouveau communiqué de presse est publié sur internet annonçant le « coup monté » derrière l’annulation du tournoi. Un moyen simple de tromper les pirates informatiques. La rencontre n’a pas été retransmise sur Twitch mais a bien eu lieu sur place. La tromperie a fonctionné cette année mais risque de ne pas être efficace les prochaines fois maintenant que la supercherie a été révélée. Affaire à suivre pour la Lyon E-sport 2020 !

Avant le début du tournoi Fortnite, Jérôme émet des doutes quant à la possibilité de son équipe favorite de gagner… Et ce n’est pas Samishh, le coach de la team Vitality Yellow qui va le contredire :

      Samishh

Avant le début du tournoi League Of Legends, Adrien est peu confiant pour la team Reflex qu’il soutient. Il est assez clairvoyant et confirme sa crainte face à l’équipe GamersOrigin, qui éliminera Reflex lors des quarts de finale quelques minutes plus tard :

      Adrien, supporter Reflex LOL

Du côté Fortnite, c’est la team LeStream Esport SV qui remporte la Grande Finale du tournoi Pro avec un total de 24 points. Solary NA et LeStream Esport TB occupent respectivement la deuxième et la troisième place avec 16 et 15 points.
La Grande Finale du tournoi Pro League of Legends a vu s’affronter la team LDLC et la team Vitality Bee. La team LDLC s’impose 3 – 0 et les joueurs conservent leur titre de champions de la Lyon E-sport face à la team Vitality Bee, favorite sur le sondage lancé en ligne par l’association organisatrice.