Après sa victoire à Villefranche (0-2) lors du derby rhodanien, Lyon-Duchère recevait le Stade Lavallois pour le compte de la 4e journée de National. Face à des Lavallois toujours invaincus cette saison après avoir terminé aux pieds du podium en mai dernier, les Lyonnais avaient pour objectif de confirmer leur montée en puissance.

Touché par le forfait de dernière minute Jonathan Rivas, blessé hier à l’entraînement, Laurent Roussey a reconduit le 4-3-3 à pointe basse adopté lors des deux dernières journées de championnat face à Pau (0-0) et Villefranche (victoire 0-2). Le numéro 9 burkinabé Abdoul Bila vivait, par conséquent, sa première titularisation à la pointe de l’attaque lyonnaise, une semaine après avoir inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs. 

Une maîtrise mais peu d’occasions

Bien organisé dès les premières minutes, le onze lyonnais a pourtant eu du mal à faire parvenir le ballon jusqu’à l’ancien Lorientais, peu à son aise en première période. Privant les Lavallois du ballon, les Duchérois se sont notamment appuyé sur l’activité de la recrue estivale Rafik Bouderbal pour se créer quelques situations intéressantes. Jérémy Grain se retrouve même presque seul face à Florian Escales, servi d’une splendide transversale par Ezikian, mais il est rattrapé par les centraux lavallois (19’). Pourtant, c’est bien Laval qui s’offrira dans la foulée la première véritable occasion du match, par l’intermédiaire de Ludovic Soares, dont la frappe est repoussée par Maxime Hautbois, d’une superbe parade (20’). Intraitable, le Mayennais a d’ailleurs fait vivre un cauchemar à son club formateur, en gagnant avec brio son face à face contre Robic (41’). Entre-temps, les duchérois étaient finalement parvenus à inquiéter leurs adversaires par une puissante demi-volée de Pierre-Charles, repoussée par Escales (30’). A la mi-temps, le score est nul et vierge, et l’issue du match reste incertaine tant les deux formations, pourtant bien en place, peinent à prendre un véritable ascendant technique et à se procurer des occasions.

Un déclic sur coup de pied arrêté

Les Lyonnais attaquent parfaitement la seconde période, en ouvrant le score après un peu moins de 10 minutes de jeu en seconde période. Comme souvent la saison passée, les sang et or ont pu compter sur Matthieu Ezikian pour faire trembler les filets adverses : le corner du franco-arménien est bien repris de la tête par l’ex-stéphanois Mustapha Bayal Sall, qui inscrit ainsi son premier but avec le club Lyonnais (55’). Les hommes de Laurent Roussey n’en perdent pas pour autant la possession et continue d’afficher de la maîtrise, faisant tourner le cuir face à un bloc lavallois étonnamment bas, et ce malgré l’ouverture du score lyonnaise. Sentant son équipe en grande difficulté à la récupération, Olivier Frappoli tente de redonner de l’allant à son équipe en remplaçant Nzuzi par Badiane (58’). Il n’en est rien : bien servi à ras-de-terre par Pierre Charles après un beau débordement côté gauche, Bila double la mise (67’), contraignant le coach des Tangos à effectuer ses deux changements restants avec l’entrée de Cissé et Bouadia (70’).

Quelques frayeurs en fin de partie

Menée de deux buts à vingt minutes du terme, l’équipe lavalloise est contrainte de passer à l’offensive et passe très nettement à la vitesse supérieure, parvenant même à réduire le score grâce à Ladji Badiane : le franco-sénégalais s’infiltre depuis le côté gauche et contourne la défense duchéroise pour s’offrir un face à face avec Maxime Hautbois, trompé d’un plat du pied (83’). Sonnés par le but mayennais, les joueurs de Laurent Roussey subissent la pression d’un bloc adverse bien aidé par les qualités techniques de ses milieux Ndiaye et Dembele. Les entrées de Nkololo (75’) puis celle de Banor (88’) n’y changeront rien : les Lyonnais reculent et se tendent, à l’image de Sall, averti pour contestation (89’). La menace d’une égalisation planera jusqu’au temps additionnel mais le club du neuvième arrondissement conservera finalement son avance jusqu’au coup de sifflet final, enchaînant donc une deuxième victoire de rang. Avec sept points à l’issue de cette quatrième journée, l’AS Lyon-Duchère s’installe sur la troisième marche du podium (à égalité de points avec cinq clubs). Les joueurs de Laurent Roussey se déplaceront à Créteil la semaine prochaine. 

En conférence de presse, l’entraîneur des Sang et Or a regretté le relâchement de ses joueurs après avoir fait le break.

Le coach lavallois Olivier Frapolli a exprimé sa déception suite à cette première défaite de la saison.


 

Feuille de match National J4. 20h00 – Stade Balmont

Lyon-Duchère AS : (1) HAUTBOIS ; (13) MOIZINI [C]  ; (20) SALL ; (20) PIERRE-CHARLES ; (18) NDIAYE ; (23) AYARI ; (6) FAHDLOUN; (22) EZIKIAN ; (10) BOUDERBAL (Banor, 88’);  (28) GRAIN (Nkololo, 75’) ; (9) BILA (Gradaï, 90’)

Remplaçants : (30) KACOU ; (24) BANOR ; (7) NKOLOLO  ; (23) AYARI ; (29) NADIFI

Cartons jaunes : Sall (90′)

Stade Lavallois : (16) ESCALES ; (18) SOARES ; (13) CARLIER ; (4) TOMAS ; (17) LATOUCHENT ; (8) NDIAYE (Bouadla, 70’) ; (12) DEMBELE [C] ; (20) NZUZI MBALA (Badiane, 58’) ; (7) ROBIC ; (11) EL MOKEDDEM (Cisse, 70’); (25) GENDREY

Remplaçants : (1) BELON ; (3) GOMIS ; (10) BOUADIA ; (19) CISSE ; (21) BADIANE

Cartons jaunes : n/d