Depuis près de six mois, la métropole lyonnaise subit des travaux considérables, plus précisément dans le quartier de la Part Dieu. Dans le cadre d’un vaste projet de réhabilitation et d’échange multimodal, ce quartier d’affaire est plombé par des pelleteuses et autres poids lourds à tous les coins de rue.

L’avenue Georges Pompidou (Lyon 3ème) fermée depuis le 5 mars dernier est la première concernée. Interdite d’accès à la circulation automobile, aux TCL, aux cyclistes ainsi qu’aux piétons entre le boulevard Vivier-Merle et l’Avenue de la Villette, la population lyonnaise est contrainte d’effectuer de grands détours. De plus, cette dernière restera clôturée jusqu’en 2022 au plus tard.

L’objectif de ces travaux menés par la Société Publique Locale (SPL) et la Société Nationale des Chemins de fer Françaises (SNCF) est de démolir le pont-jardinière et la passerelle Pompidou dans le but d’aménager un nouvel accès à la gare depuis le sud. Cela permettra aux voyageurs de rejoindre directement les quais en empruntant cette future galerie.

Autre axe concerné, le tunnel Vivier-Merle qui permet de relier la rue Paul-Bert à Servient, est fermé à la circulation depuis fin mai. Ce chantier a pour objectif de prolonger le tunnel existant de 118 mètres supplémentaires au sud du niveau de la rue Paul Bert dans le but de libérer de l’espace pour les piétons ainsi qu’aux TCL sur la place Charles Béraudier qui donne face à la gare. Aussi, ces travaux permettront la voie d’accès au futur parking qui sera construit sous cette même place.

La place Béraudier et la rue Servient (Lyon 3ème) sont donc elles aussi touchées par les rénovations, deux phases de travaux sont toujours en cours :

La première est consacrée à la suppression d’une voie sur la rue Servient pour créer la sortie du futur parking de la gare.

La seconde phase de son côté permet la construction de la dalle du futur escalier d’un centre commercial monumental qui, d’ici 2020, sera instauré d’une place suspendue végétalisée à laquelle s’ajoutera un espace de détente, des restaurants et un cinéma dernière génération comportant 18 salles.

 

UNE NOUVELLE GARE ROUTIÈRE À LYON

La nouvelle place de Francfort est quant à elle aménagée. C’est l’un des plus gros chantiers de cette série sur Lyon. L’objectif est de rendre ce lieu plus accessible au quotidien, un lieu qui plus est emprunté par des dizaines de milliers d’usagers et de voyageurs, chaque jour. De plus, une nouvelle gare routière est ouverte depuis Mars dernier et permet de libérer de l’espace pour les piétons.

Un service bien pratique a refait surface à la mi-juin pour les habitants du quartier : le dépose minute. Ce dernier était fermé déjà depuis plusieurs mois, il a reprit du service pour le plus grand bonheur des usagers. De plus, la place de Francfort sera équipée d’un espace naturel où 200 bancs seront installés et où fleuriront une centaine d’arbres.

 

Bien évidemment, tous ces chantiers ont un coût relativement excessif. Le montant global de tous les travaux en cours, et ceux déjà programmés dans un futur proche, est estimé à près de 2 milliards d’euros. Ce qui explique notamment l’augmentation du prix des tickets et des abonnements TCL : le ticket de métro est passé en mars dernier de 1,80 à 1,90 euro. Le carnet de dix tickets augmente lui de 30 centimes, soit 16,90 euros. Concernant le tarif des abonnements, le Pass Partout subira une augmentation de 40 centimes, soit 63,60 euros au 1er septembre 2018.

 

Du côté des habitants lyonnais concernés, la majorité souhaite que tout cela cesse le plus rapidement possible. Les axes routiers bloqués, la nuisance sonore des engins en permanence ou encore la le paysage monotone dû aux travaux, sont devenus au fil du temps un véritable calvaire.

Malheureusement pour eux, tout cela devrait perdurer pour les quatre prochaines années, voire plus dans les axes les plus peuplés de de la métropole lyonnaise.

 

Tom Bonnard

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.