Entraînées à la PESD, Sana, Manel, Eléa et Elise ont remporté le Championnat de France d’Épinay-sous-Sénart (91) de gymnastique rythmique. Interrogées par le Lyon Bondy Blog, elles racontent l’entrainement, la compétition et leur surprise au moment des résultats.

La PESD de Lyon est connue pour proposer plusieurs disciplines gymniques, et notamment la gymnastique rythmique (GR, anciennement GRS). C’est une section où les jeunes gymnastes sont compétitives, à l’image de l’équipe composée de Élise, Éléa, Manel et Sana. Premières du Championnat de France d’Épinay-sous-Sénart, elles ont été interviewées par le Lyon Bondy Blog. Âgées de 12 à 14 ans, elles ont commencé la gymnastique rythmique il y a 4 ou 6 ans, et sont dans la même équipe depuis une saison complète.

En rythme et avec grâce

En gymnastique, on parle d’enchaînement ou de chorégraphie. « Depuis le début de l’année on travaille dessus, depuis septembre. C’est toujours la même durant toute l’année, à quelques détails prêts en fonction des compétitions», explique Éléa. Cette discipline demande de la souplesse, mais également un travail d’apprentissage sur le long terme, comme nous le dit Sana : « Parfois, je mets la musique dans mes écouteurs et je repense à l’enchaînement, pour être sûre d’avoir tout mémorisé ». En plus des caractéristiques physiques que demande la GR, «il faut aussi avoir du mental, être tout le temps gracieuse» affirme Manel.

 

Les gymnastes durant leur enchaînement. Crédits photo : droits réservés.

Victorieuses du Championnat de France d’Épinay-Sous-Sénart, elles sont revenus avec deux médailles, et une bonne dose de motivation pour la saison prochaine, où elles seront encore toutes les quatre. Interrogée sur la compétition, Élise explique en rigolant que « même une semaine avant on était en train de stresser ».« Déjà c’était grand, les autres fois on avait eu des petits championnats, mais là  il y avait beaucoup de monde et c’était très impressionnant » continue-t-elle.

“Gagner des points c’est horrible, mais en perdre c’est vraiment facile”

Après le passage de deux minutes, celui où “gagner des points c’est horrible mais en perdre c’est vraiment facile” commente Manel, l’équipe attend les résultats.« A l’annonce des résultats, j’étais la première à me lever avec Manel. Élise et Éléa sont restées assises en disant « non non c’est pas nous », mais c’était bien nous!” nous confie Sana.

 

L’équipe du PESD après la victoire du Championnat d’Épinay-sous-Sénart. Crédits photo : droits réservés.

Les quatre jeunes gymnastes sont revenues à Lyon avec la première place du championnat, et ont contribué à la victoire globale de la PESD, calculée sur la moyenne des places de la compétition. Au total : deux médailles rapportées, et une super expérience. Sana insiste sur le fait qu’avant d’être une équipe, elles sont également amies : « Si vous ne vous entendez pas entre vous, pendant le passage il n’y aura pas le même rythme. Ça se voit quand on n’est pas ami avec les autres ». Un belle histoire qui, nous l’espérons, continuera l’an prochain !