Les groupes d’actions lyonnais de la France Inousmise ne soutiennent pas l’alliance de la gauche, montée par Nathalie Perrin-Gilbert : Lyon en Commun. Créée au moment des Européennes en novembre 2018, l’alliance a été en grande partie initiée unilatéralement par le GRAM, parti de la Maire du 1er arrondissement de Lyon.

À l’annonce de sa candidature aux municipales, le 4 septembre 2019, aucun groupe d’action lyonnais LFI n’a été informé. Pourtant, les listes de Lyon en Commun, annoncées le 14 janvier, comptent des candidats de la France Insoumise. Au niveau national, les listes des municipales ont été validées par LFI. Du côté de la métropole, le soutien ne devrait pas tarder.

Les groupes d’actions lyonnais LFI ne soutiennent pas l’alliance et dénoncent dans un communiqué « les pratiques autoritaires, manipulatrices et excluantes de Nathalie Perrin-Gilbert.» Coanimateur du groupe d’action « Lacassagne » de la France Insoumise Lyon, pour Antoine Galvani la priorité n’est pas sur les municipales, « On saute ces élections, on sera dans la rue pour les retraites. » La situation de Lyon n’est pas à généraliser, des listes insoumises sont prévues dans d’autres circonscriptions.