Suite aux profanations de tombes musulmanes au cimetière Notre-Dame-de-Lorette (Pas-de-Calais), une commémoration a eu lieu au cimetière de la Mulatière.

Un temps gris et pluvieux en ce mercredi matin au cimetière de La Mulatière ou étaient présentes trois cents personnes venues dénoncer la lâcheté des actes de profanations. A l’appel de la Grande Mosquée de Lyon, le recteur Kamel Kabtane, a voulu une commémoration œcuménique.

La cérémonie a eu lieu devant le Caveau des soldats musulmans morts pour la France durant la 1ère guerre mondiale. Sont intervenus le représentant de Mr Barbarin, Cardinal de Lyon, Mr Wertenschlag, Grand Rabbin de Lyon qui souligne des actes odieux et inadmissibles. De nombreux élus et représentants d’associations ainsi que les autorités militaires.

Kamel Kabtane rappelait : ” L’apport des combattants musulmans morts, portés par une bravoure et un courage légendaire. Des individus sans foi ni loi sont venus rappeler à la France entière que la bête immonde n’était pas morte”. Après les prises de parole, une prière a été dite par l’Imam et il a été demandé une minute de silence en mémoire à tous les combattants morts pour la France.

Mr Amsellem, président du Crif Rhône, a tenu à être présent pour : ” Exprimer la solidarité avec la communauté musulmane, c’est le même destin, c’est le même combat que nous menons et lorsque je vois des tombes musulmanes ou juives profanées, je suis très attristé et je condamne ces actes”.

Une assistance nombreuse était présente avec des personnes anonymes ou choquées tel Mr Zerguil : ” Je suis ému par les faits qui se sont produits à Arras. Ces actes sont ignobles d’où ma présence aujourd’hui et il ne faut pas oublier nos anciens et accomplir aussi notre devoir de mémoire”.

Cette mémoire n’aurait jamais pu rejaillir de la sorte au cimetière de la Mulatière sans le travail de recherche de Frédéric Couffin, historien, passionné d’archives et de généalogie qui a retrouvé 113 tombes dont 88 tirailleurs musulmans oubliés et qui aujourd’hui sont regroupées dans un caveau.

La question est comment se prémunir de tels actes dans un pays ou sévit encore plus d’islamophobie. Le devoir de mémoire est l’acte fort qui permet de dire que nous appartenons tous à la nation. Quant au recteur de la Grande Mosquée de Lyon, il en appelle à Nicolas Sarkozy : “Premier responsable de la sécurité des français. Il doit prendre des mesures nécessaires pour que la communauté musulmane soit respectée dans sa dignité et ses croyances”.

Nicolas Sarkozy doit se rendre le 24 avril au Cimetière Notre-Dame-De-Lorette pour condamner ces actes. Son discours est attendu avec, notamment, des annonces de mesures contre ces agissements indignes des valeurs de notre pays.

Azedine Haffar

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.