Selon une étude de Statista, menée en 2019, 48% des Français déclarent ne « jamais » utiliser de vélo pour leurs déplacements quotidiens. Pour pallier ce manque, la Métropole de Lyon a décidé, dans le conseil du 8 juin, de voter une prime de 500 euros pour l’achat d’un vélo électrique. Voici les autres mesures mises en place pour aider les habitants à pédaler.

 

Depuis mai 2005, et la création des vélo’v, la Métropole a amorcé la place du vélo dans la ville. L’aménagement de pistes cyclables à travers les 59 communes (comme celles à Bron, à St-Priest ou celles d’Oullins) a permis de confirmer ce virage cyclique. Le confinement a popularisé ce mode de déplacement peu couteux et écologique auprès des Métropolitains. Alors, pour encourager cette transition dans la durée, le conseil métropolitain a décidé de construire de nouvelles pistes cyclables sur l’ensemble de la métropole ainsi que d’autres mesures.

 

Mise à part les Vélo’v, incontournables aux yeux des Métropolitains, le Grand Lyon propose aussi plusieurs dispositifs : ‘’pédibus’’, créé en 2002, « apprend aux enfants à se déplacer en ville et respecter les règles de circulation », mais aussi permet de « réduire le nombre de véhicules stationnés devant l’école le matin », selon le site de la Ville de Lyon. Plusieurs infrastructures se sont aussi mises aux modes doux. Comme le tunnel de la Croix Rousse, avec ses espaces destinés aux piétons, aux vélos et aux bus. Et, à partir de la rentrée de septembre 2020, les bus diesel SYTRAL ne pourront plus emprunter ce fameux tunnel. De plus le SYTRAL renforce la desserte de l’Ouest Lyonnais notamment le campus Lyon Ouest-Ecully, avec dès le 30 mars : le prolongement de la ligne C6 et la création de la ligne express C6E mais aussi de plus grandes rames de tramway, qui augmenteront leurs capacités de 15 à 30%. Pour la prime vélo, le site ‘’Lyon capitale’’ a recensé les 9 boutiques ou ateliers à travers la métropole où l’on pourra acheter son vélo : ‘Tricycle’ à Pierre-Bénite, ‘ les Bikers ‘ à Villeurbanne, ‘ Janus France ‘ à Oullins Vénissieux ou encore ‘ change de chaîne ‘ dans le XIe arrondissement de Lyon.

 

Grâce à cette prime, les habitants de la Métropole pourront acheter :

  • un vélo-cargo : biporteur ou triporteur, tandem, vélo adapté pour personne à mobilité réduite
  • un vélo pliant : VAE (vélo à assistance électrique) : les vélos dits ‘speed bike’, qui peuvent dépasser les 25 Km/h « ne sont pas éligibles à l’aide » selon la métropole.

Qui peut en bénéficier ? Selon le site de la Métropole :

  • « toute personne dont la résidence principale se situe dans l’une des 59 communes de la métropole
  • aucune condition de ressources ne sera exigée pour bénéficier
  • les habitants.es s’engagent à ne percevoir qu’une seule aide par personne sur une durée de 4 ans »

A suivre, dans un second épisode les explications de Fabien Bagnon, Vice-président de la métropole délégué à la Voirie et aux Mobilités actives et marion carrier, adjointe au maire de Bron en charge des mobilités urbaines.