Alors que Killian Hayes a marqué l’histoire du basket-ball français en étant drafté en septième position, Théo Maledon (ASVEL) fera lui aussi ses premiers pas en NBA avec Oklahoma City, même s’il pouvait espérer une meilleure place. Petit résumé de cette Draft 2020 organisée à distance. 

Théo Maledon avec l’ASVEL, en 2018 (Crédit photo : Hugo Dervissoglou / Lyon Bondy Blog)

Drafté en 34e position par les Sixers de Philadelphie, le jeune meneur de l’ASVEL Théo Maledon (19 ans) goûtera finalement à la plus prestigieuse des ligues sous les couleurs du Thunder d’Oklahoma City, conséquence d’un deal conclu entre les deux clubs pour un échange Danny Green-Al Horford. Choisi en 7e pick, le Choletais Killian Hayes est devenu cette nuit le joueur français le plus haut drafté de l’histoire, et rejoint les Pistons de Detroit où il peut espérer se faire une place. Les rêves de NBA s’éloignent cependant pour les Français Abdoulaye Ndoye (AS Monaco) et Mouhamed Thiam (Nanterre 92), qui n’ont pas trouvé de franchise. Non-drafté, Killian Tillie (Gonzaga Bulldogs) a tout de même signé à Memphis dans la foulée de l’événement. 


Cette Draft 2020 revisitée à la sauce Covid-19 s’est finalement avérée relativement calme du côté des trade, à dix jours de la reprise de l’entraînement. On notera une bonne opération pour les Wolves de Minnesota, qui ont mis la main sur la pépite Anthony Edwards pour le premier choix de la Draft, tout en s’offrant l’espagnol Ricky Rubio, de retour dans la franchise après un bref passage au Thunder. Le pivot James Wiseman (Memphis), qui rejoint les Warriors de Golden State, et le meneur Lamelo Ball, qui enfile la casquette des Charlotte Hornets, complètent le podium des draftés. 

Patrick Williams invité surprise du Top 10

Première grosse surprise de la soirée, le choix des Chicago Bulls de signer l’ailier Patrick Williams (Florida State) dès le 4e pick. Alors que Isaac Okoro (Auburn) s’envolera vers Cleveland, Onyeka Okongwu (USC) a de son côté été choisi par les Hawks d’Atlanta. Derrière Killian Hayes, on retrouve l’ailier fort Obi Toppin qui rejoint les Knicks de New York ainsi que l’Israélien Deni Avdija, qui posera ses valises à Washington.

Jalen Smith (Maryland), choisi en 10e position par les Suns de Phoenix, a lui aussi surpris son monde puisqu’il était attendu en deuxième partie de premier tour par la plupart des mock drafts. Autre vraie surprise -dans le sens inverse cette fois-ci-, le très coté meneur d’Iowa State Tyrese Haliburton a dû attendre le 12e pick pour être enrôlé par les Kings de Sacramento. Dans les autres opérations de la nuit, on peut citer les mouvements de Seth Curry et Danny Green vers les Sixers, ceux de Tony Bradley et Trevor Ariza vers les Pistons ou encore celui de Josh Richardson en direction de Dallas.