C’est à la Brasserie du Vieux Bourg de Vénissieux, que l’on peut trouver, tous les vendredis, depuis quelques mois, une offre surprenante…Rencontre avec Mokrane Kessi

En effet, Mokrane Kessi, le gérant, a créé un menu spécial « Identité nationale », à la suite du grand débat qui a animé la scène politique (et pas qu’elle) française ces derniers temps. Ce menu, baptisé « Formule Eric Besson », propose couscous à volonté et thé à la menthe. Tourné habilement, les mots clés du débat lancés par le ministre de l’Immigration figurent tous sur l’affiche publicitaire, et c’est avec un peu d’ironie que M. Kessi les emploie, telle une réforme, pour proposer un menu qui ressemble à une affiche de campagne électorale.

L’idée est venue à Mokrane Kessi, élu au conseil municipal de Vénissieux sur la liste Communistes et apparentés, de trouver une manière originale de réagir aux tensions politiques créées par les débats sur l’identité nationale ou sur le port du niqab. Résultat: une fréquentation plus élevée de son établissement, ainsi que de nombreux débats sur ces sujets ont animés la Brasserie du Vieux Bourg ces derniers mois. M. Kessi s’est également vu demander une copie de l’affiche à de nombreuses reprises.

Faisant, sur le menu, explicitement référence au débat lancé par E. Besson, nous lui avons demandé quelle pouvait être sa définition de l’identité nationale, et comment il avait perçu, en tant qu’élu, la tournure des discours:

« L’identité nationale, c’est vivre ensemble et se respecter dans un espace laïque. Précise-t-il. Ici, les gens ne s’évitent pas, ils vivent simplement ensemble. On parle beaucoup trop de ces choses là. »

Quand on lui demande si il dû faire face à de mauvaises réactions, M. Kessi répond seulement que certaines personnes n’étaient pas d’accord et l’ont fait savoir, mais que la manière dont l’idée a été tournée enlève bien des tensions possibles sur un sujet aussi épineux. Ce dernier n’a également eu aucun problème quant à l’utilisation du nom du ministre. « Ce n’est pas méchant, comparé aux attaques que l’on reçoit » ajoute-t-il.

Son opinion, qui se forge au contact quotidien avec la clientèle (car nous savons qu’un bar ou qu’une brasserie sont des lieux très révélateurs de notre société, des lieux où les gens se parlent et se confient) Pour lui, ce débat a servi à trouver un bouc émissaire ? « Tous ces discours ont pour but de récupérer les voix du FN en stigmatisant les musulmans, mais c’est une habitude en France, ça va passer ». Selon lui, il s’agissait donc plus d’une stratégie politique, qui a mal tourné puisque l’opinion publique, au vu des résultats du scrutin des régionales, critique sévèrement l’actuelle politique gouvernementale. M. Kessi fait également un lien évident entre ces débats explosifs et la remontée du Front National lors des élections régionales, où ce dernier a récolté 12% des voix sur le plan national, et 15% à Vénissieux.

Auteur : Paolo Kahn

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.