Hier soir, le Lyon basket féminin a accueilli Mondeville, pour le compte de la 23ème journée de la saison régulière du Championnat de France de Basket féminin.

À la mi-décembre, lors du match aller, les rhodaniennes avaient battu les Normandes sur leur terrain (79 à 63). Les panthères de Mondeville avaient à cœur de prendre leur revanche sur les Lionnes. Un match avec un enjeu particulier pour les Lyonnaises et celles de Mondeville, une qualification pour l’Euro Coupe.

Une première mi-temps à l’avantage des Normandes

Premier quart temps compliqué pour les Lyonnaises qui n’arrivent pas à soigner leur adresse aux tirs. Les Normandes prennent un premier ascendant avec cinq points d’avance à la fin du premier quatre-temps (19-14).

Début du second quart-temps, les Panthères prennent un ascendant psychologique avec un premier écart de dix points. Les Lionnes doivent régler la mire pour revenir dans le match. À la fin du deuxième quart, les Lyonnaises recollent au score (32 à 38).

Deuxième mi-temps, le réveil des lionnes

Après quatre minutes dans le troisième quart, les Lyonnaises se montrent un peu plus agressives et commencent à grignoter leur retard en restant à trois longueurs de leur adversaire du soir (39-42). Moment choisi par Mony Niamke (meneuse de jeu) pour provoquer une faute et avoir deux lancers francs. Suite à cela, les Lionnes recollent au score (42-42). Deux minutes avant la fin du troisième quart, les Lionnes commencent à régler la mire aux tirs, ce qui leur permet de passer devant au tableau d’affichage (50-45). Milena Dabovic, meneuse serbe, prend ses responsabilités et rehausse le niveau de son équipe. Un dernier panier des panthères réduit le score (50-47).

La salle soutient son équipe favorite, les applaudissements et les cris de joie sont au rendez-vous. Le speaker harangue la foule pour encourager les Lyonnaises, mais Mondeville en a décidé autrement en augmentant sa ligne de stats à trois points (63-67). Il reste une minute trente, les Lionnes sont dos au mur. Vont-elles réagir ? À dix secondes, l’écart est d’un point (66-67), le suspense est à son comble, mais les Normandes ne lâchent rien. Elles veulent leur victoire. Sur une dernière possession, les Lionnes essayent tant bien que mal de trouver le chemin du panier, mais en vain. Victoire sur le fil des joueuses de Mondeville (66 à 68).

À la fin du match, le public reste sur sa fin : « On a été trop gentils ce soir, on a donné trop de paniers gratuits à notre adversaire. Notre défaite est logique »

Réactions d’après-match

Après le match, nous posons quelques questions aux Lionnes, Mamignan Touré revient sur le match, un peu dépitée :

« Je pense que je n’ai pas vraiment de réponse sur notre prestation de ce soir. On a dû mal à rentrer dedans comme des guerrières comme nos adversaires. Elles (Mondeville) fonctionnent avec l’euphorie et nous n’avons pas su mettre un terme à leur état de grâce ».

Nous rencontrons Milica Dabovic qui elle, est plutôt déçue de sa prestation :

« Je pense que ce soir, nous n’avons pas été à la hauteur de l’enjeu. On peut que s’en vouloir. De mon côté, j’ai été mauvaise sur mes shoots, chose que je me dois de travailler encore plus à l’entrainement. On mal commencé le match, mais nous avons su rectifier dans le troisième quart. Mais cela n’a pas suffi. Pour la qualif, tout reste possible, mais à nous d’élever notre niveau de jeu ».

Nous nous baladons sur le terrain et nous arrivons à interroger quelques joueuses de Mondeville notamment Plouffe et Sharpe, deux joueuses nord-américaines :

« Je pense que nous avons bien commencé le match, on a eu un relâchement, car nous avions un avantage de 14 points au deuxième quart. Je pense que ce match faisait plaisir au public. On est heureuse d’avoir gagné. » Nous nous retrouvons face à Catherine Mosengo-Masa qui nous parle du match aller : « On est rentré dans le match en se disant qu’on avait un peu une revanche à prendre. La défaite avait été un peu dure donc c’était l’occasion de remettre les pendules à l’heure. Ce match est aussi important pour notre deuxième objectif après le maintien, la qualification en coupe d’Europe ». Romain L’Hermitte entraineur normand relativise la prestation de ces joueuses : « On ne peut pas penser à la revanche. On a pensé plutôt se maintenir, ce qui était le premier objectif du club. C’est formidable ».

Avec une ligne de stats notamment à trois points, inférieure à 20 %, on ne peut pas prétendre à une qualification en euro coupe. Il reste trois journées aux Lionnes pour postuler à une éventuelle qualification européenne. Nous pensons que l’entraineuse Marina Maljkovic va rebooster ces joueuses afin d’atteindre l’objectif principal du club. Affaire à suivre.

Signée par Crystal, Perle, Sheryne et Florian du Boxing Club Décinois

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.