Au parc de la commune de Paris à Villeurbanne, des cours de danse exclusivement féminin
sont organisés en pleine air tous les mardi par Habiba, une chorégraphe réputée. Des cours
qui permettent aux femmes de retrouver une forme de confiance en elle.

Article réalisé avec CCC Média.

Jusqu’à la fin de juillet des cours de danse sont organisés les mardis après midi à partir de 14h afin
de permettre aux femmes de s’évader, et de se retrouver en proposant un atelier danse à l’extérieur.
Un projet crée en 2011 et qui se nomme « parole de femme » en collaboration avec les villes de
Villeurbanne, Bron et Vaux en Velin.

Des cours afin d’aider les femmes à prendre confiance en elle

Les cours que proposent Habiba sont là pour aider les femmes à se retrouver, « l’idée c’est vraiment
de développer leur compétence et leur confiance en elle. Les femmes que j’ai ont envie de danser et
de s’échapper car elles ont eu des enfants, une rupture ou encore un divorce ». L’Atelier qu’elle
propose n’est pas exclusivement basé sur la danse mais aussi sur le bien être afin de permettre aux
femmes de reprendre confiance en elles. « Je fais intervenir des professionnels tel que des
maquilleurs pour qu’elles reprennent confiance en elles, mais aussi des personnes qui vont
intervenir sur la nutrition ». Habiba et sa compagnie She’mères mette en avant l’aspect « Comment je vais rayonner et trouver ce dont j’ai envie et pas ce que les autres ont envie que je sois », auquel elles essayent d’apporter une réponse dans les ateliers de danse proposés par la compagnie.

Des cours pour l’instant accessibles qu’aux femmes

Au vu des projets de la compagnie She’mere, ces cours sont accessible qu’aux femmes « au départ
c’est un groupe de femme qui m’a demandé de monter ce projet, il sensibilise essentiellement la
gente féminine que j’ai voulu garder avec le temps. Je ne suis pas contre les hommes et peut-être au
vu des demande je vais monter un atelier mixe le samedi 1 à 2 fois par mois » . Les cours en
extérieurs sont entièrement gratuit « je met en place des ateliers essentiellement pour des femmes
qui n’ont pas les moyens de se les payer » explique la chorégraphe. « On a pas besoin de s’inscrire
à l’avance non plus » fini t-elle. Une façon d’inviter chaque femmes à venir tester un atelier de
danse et de bien être pour se retrouver et découvrir son corps.

Une danse moins technique et plus attachée à la position et l’ancrage

Quand on parle de danse, on parle souvent de technicité des gestes, de fluidité et de complexité
« mais dans mes cours je ne parle pas de technique, car je pars du principe que tout le monde est
capable de danser. » C’est pourquoi Habiba ne s’attarde pas sur l’esthétique de la danse mais plutôt
sur le squelette, la position et l’ancrage du corps « car c’est essentielle » explique t-elle. A coté de
ces cours, la chorégraphe et sa compagnie She’mere interviennent dans les lycées et donnent aussi
des cours de danse à des enfants, des ados, filles et garçons et des adultes. Pendant ses cours elle
veut transmettre la joie et le plaisir de retrouver son corps.

Habiba propose des cours de danse tout les mardis et un dimanche par mois ( toutes les
informations à retrouver sur son facebook).