Le LBB était aux Assises Internationales du Journalisme et de l’Information, à Tours, du 9 au 11 mars dernier. On vous fait vivre aujourd’hui la conférence « Actualité internationale : La nécessité de l’information citoyenne ». Nous revenons avec Garance Le Caisne sur l’importance du journalisme citoyen. 

La conférence « Actualité internationale la nécessité de l’information citoyenne » soulève la question du journalisme dans les zones de conflits. Animée par Thierry Borde, fondateur de Médias Citoyens (dont le LBB est membre), la discussion s’est tenue avec Radjaa Aboudagga, journaliste et ancien correspondant à Gaza ; Rafika Bendermel, journaliste et fondatrice de Tunisie Bondy Blog (et aussi ancienne coordinatrice du LBB) ; Garance Le Caisne, journaliste indépendante et auteure de Opération César, au cœur de la machine de mort syrienne ; Julien Pain, rédacteur en chef et créateur des Observateurs, France 24 et Youcef Seddik, journaliste et directeur du Centre de Presse d’Alep.

Si l’arrivée des outils numériques a permis aux citoyens de diffuser plus facilement l’information, la transmission de l’information, elle, reste difficile. Le journalisme citoyen émerge. Les habitants deviennent la source principale de l’information. Ce sont eux qui donnent l’accès aux informations complémentaires, voire essentielles aux médias internationaux. Reporters Sans Frontières nous rappelle d’ailleurs les chiffres effrayants des journalistes torturés, condamnés à peine lourdes et disparus dans le monde.

La volonté des citoyens d’informer est impressionnante

Julien Pain rappelle qu’il est tout de même compliqué en temps de guerre de travailler avec les citoyens. « Il faut éviter les risques de manipulation. Par exemple en Syrie, outre la propagande de Bachar Al-Assad, il y a certains groupes armés qui contrôlent l’information. Il est difficile pour les citoyens de ne pas être manipulés. » Youcef Seddik, quant à lui a cofondé le Centre de Presse d’Alep qui permet aussi la formation, l’échange de l’information et sa vérification auprès des professionnels. C’est la volonté des citoyens d’informer qui est impressionnante selon Rafika Bendremel.

Garance Le Caisne dénonce que le suivi des informations autour de la guerre en Syrie oubli les habitants. Or, rendre compte de leur vie quotidienne est essentiel. Son livre « Opération César. Au cœur de la machine de mort syrienne » (Stock) présente des preuves de crimes de guerre et contre humanité, collecté par un homme sous un pseudonyme, César, avec lequel Garance a passé des heures d’entretien.

Voici notre interview avec Garance, portée sur l’importance du journalisme citoyen et de son futur

Jelena Dzekseneva

Née en Lituanie et ayant grandi au Kazakhstan, je suis arrivée en France en 2008. Pendant mes études d'anthropologie à Lyon 2, j'ai participé à divers projets associatifs qui m'ont fait venir au LBB en juin 2015.