Un jour où il faisait assez frisquet, je donnai rendez vous à un multiple champion du monde de Muay Thaï (qui s’écrit มวยไทย en thaïlandais, boxe thaïlandaise) habitant aujourd’hui à St-Fons et s‘exerçant dans l’équipe de Nasser Kassem. Cet homme veuillez l’accueillir chaudement, le voici qui arrive, le voilà qu’il vient à tout vitesse c’eeeeeeest Abdallaaaaah Mabel dit la Panthère !

Abdallah Mabel est un jeune homme qui a grandi à Rilleux La Pape et qui a dû emménager à St-Fons à l’âge de 13 ans. Etant petit, il savait déjà bien bouger les jambes, il faisait du foot « comme beaucoup de gamins du quartier » et avait essayé cette danse hip hop qui lui avait enseigné beaucoup en matière de jeux de jambes.

Puis après son brevet des collèges obtenu, il entra au lycée Jacques Brel de Vénissieux pour faire un BEP (Brevet d’Etudes Professionnelles) Comptabilité. Puis entre temps, à 17 ans, il eu la révélation lorsqu’il intégra le club de Muay Thai de St Fons présidée par Nasser Kassem, dit Nasser-K. C’est à cet âge là que son entraineur le poussa dans une compétition semi pro en Italie et qu’il reçu sa première claque sportive et professionnelle. Cette claque fut « un test à passer, histoire de savoir s’il souhaitait ou non continuer le sport », et malgré une joue gonflée et des os cassés par ci par là, il revint toujours avec ce feu qui l’habite pour continuer de s’entrainer. Après ces petites défaites, il obtint un grand nombre de victoires : champion du Monde de Muay Thai en 2007, en full contact en 2009, lors du Tournoi du World Max en 2009 et en 2010 après avoir sillonné tous les chemins du Globe ou presque…

 

Toutes ces merveilleuses victoires lui auront apportées de la célébrité, c’est vrai, mais cette dernière est souvent malheureusement assortie à de nombreux inconvénients. Comme « ces polémiques qui s’agrandissent lorsque l’on est sur le ring », ces critiques très virulentes qui souvent restent dans l’Histoire, « ces passages à vide très difficiles à supporter »… Mais la notoriété apprend aussi à l’homme à avoir une force d’esprit  en acquérant « un self control d’acier », une certaine maturité face à ces opinions et ces changements de mode de vie et un souhait de prouver son identité au grand public en se « donnant une envie constante de se dépasser ».

 

Ces dernières qualités lui auront été très bénéfiques pour sa triple identité. En effet, Abdallah Mabel  n’est pas seulement un Champion du Monde de Muay Thai. Toujours avec cette envie de se dépasser,  il a souhaité élargir ses horizons et devenir un animateur très actif dans le milieu associatif et un producteur chez les Multivoices Production.

 

Avec sa deuxième carte, il eut l’occasion de participer à de nombreuses journées avec des enfants où il faisait « souvent acte de présence du matin jusqu’au soir » (fait assez rare lorsque l’on est une grande personnalité publique). Il  était toujours motivé par le souhait de donner le sourire à ces jeunes souvent pessimistes à qui on n’a pas l’occasion de donner la parole. De plus, lors de ses combats, Abdallah affiche souvent le nom d’un des enfants qu’il a eu l’occasion de rencontrer. Cela fait partie d’une stratégie : « attirer les entreprises qui voient son engagement et qui pourraient par la suite parrainer cet enfant».

 

Quand à la troisième carte. Abdallah est également le co-fondateur (avec son vieil ami Mehdi) d’une boite de productions musicales nommées « Multivoices Production ». Il ya du rap comme de la variété française, le tout est de « sortir de la mentalité bling bling habituelle» des milieux musicaux et de « transmettre d’abord un message local » emplis de valeurs sociales et culturelles pour ensuite s’exporter, qui sait, vers la capitale.

Puis vint ma dernière question : « souhaites tu faire, à l’image de Muhammad Ali, un championnat du Monde de Muay Thai sur le continent Africain ? ». Il me répondit avec son plus beau sourire et cette grande lueur qui vint illuminer ses yeux noirs « Oui ». D’origine Camerounaise, il était reparti récemment au pays, après 16 ans d’absence sur ses terres  et il souhaitait par-dessus tout organiser un évènement digne de celui qui a eu lieu à Kinshasa au Zaïre. Avec l’appui des gouvernements locaux qui étaient même venus saluer Abdallah Mabel lors de sa dernière venue, il souhaite  mettre ce magnifique continent au centre du Monde des sports de combat en provoquant un métissage tout nouveau entre la culture thaïlandaise et les coutumes africaines.

 

Si cet homme a eu un grand parcours sportif sur le ring, il reste un homme au grand cœur dès qu’il sort de celui-ci. Et dès qu’il a l’occasion de le partager, il aide les personnes autours de lui tout en montrant que, ce n’est pas parce que l’on gagne des titres et une reconnaissance en frappant des grands hommes que l’on oubli  sa son humanisme.

 

Pour voir ses dernières productions : http://multivoices.com/index.html

 

Sofia Azzedine

Etudiante à l'Institut d'Etude du Développement après un parcours du combattant passé dans les méandres de la Science Politique, entre la Sociologie et le Journalisme et les Langues Etrangères. Je souhaite toujours explorer ces banlieues plurielles méconnues et mal traitées pour jeter au sol ces préjugés. Tout cela, pour éluder toute l'humanité vivace qui existe dans ces régions de la différence et de l'indifférence et faire parler cette jeunesse silencieusement bavarde.

Les derniers articles par Sofia Azzedine (tout voir)