Comme beaucoup d’évènements culturels de la région le festival Woodstower, qui fête cette année ses 23 ans, est annulé. Mais les organisateurs proposent un open air au Grand Parc de Miribel.

Ce festival aurait dû clôturer la saison d’été, et faire la transition avec le mois d’automne. Un dernier rendez-vous avant une autre saison de festival estivale. Mais le COVID en a décidé autrement. Pour pallier ce manque de musique et de bonne ambiance, l’association a dû s’adapter. « On suit les recommandations d gouvernement : gels hydro alcooliques sur les bars, on va aussi délimiter les espaces de danse et les masques obligatoire sur les pistes de danse, puisque la distanciation sociale est compliquée » précise Maxime Noly, directeur et programmateur du festival. L’histoire de ce festival est pourtant belle : tout commence à la fin des années 1990, quand une simple fête d’anniversaire donnée à la Tour de Salvagny se transforme en succès. «On a demandé aux élus locaux de l’époque si on pouvait renouveler l’expérience. Et en 1997, la 1èreédition est lancée à la Tour de Salvagny jusqu’en 2005, année de notre ‘’déménagement’’ au Grand Parc de Miribel » se souvient-il. Malgré le contexte sanitaire exceptionnel, la métropole de Lyon a autorisé cet open air. « En fait, c’est un appel à projet de la Métropole pour avoir un peu de culture. On est aussi aidé financièrement par la municipalité de Vaulx-en-Velin (le grand-parc de Miribel rattaché au Symalim, le syndicat mixte pour l’aménagement et la gestion du Grand Parc de Miribel-Jonage, dont fait partie  Vaulx-en-Velin, NDLR)” précise l’organisateurL’année dernière les têtes d’affiche étaient Nekfeu, Synapson ou encore Etienne de Crécy. « Pour 2020, on avait contacté Roméo Elvis, PLK ou encore Dinos, mais vu les circonstances, on a adapté notre programmation. Sur les 3 scènes, les festivaliers pourront découvrir des artistes comme Ganache, qui fait de la néo-soul, qui vient du label ‘’Ninkasi musik label’’, Jäde, qui a fait The Voice il y a quelques années et qui fait de la pop urbaine ou encore Supergombo qui fait de l’afro-funk. Pour les animations, on propose ‘’Les Quatre Saisons’’ qui font du théâtre burlesque et le ‘’Cirk Biz’art’’ qui est une troupe de cirque. Tous ces artistes-là sont lyonnais » souligne Maxime Noly. Le record de fréquentation à battre est celui de l’année 2019, « où l’on avait eu 35 000 personnes. On n’a pas pour objectif d’être une ‘’machine à fric’’, nous on veut faire entre 10 000 et 20 000 personnes. Si on a ces chiffres-là cette année, c’est bien » conclut-il.

 

Woods en air : le samedi 29 août de 12h à 20h30 au Grand –Parc de Miribel-Jonage.