Jaafar Greinch a confirmé jeudi 18 juillet sa candidature à l’investiture pour les élections municipales de 2020 à Vaulx-en-Velin.  C’est à travers le collectif « Vaulx A l’Unisson » qu’il souhaite rassembler autour de La République en Marche. 

C’est dans un communiqué envoyé ce jeudi 18 juillet que Jaafar Greinch a annoncé sa candidature à l’investiture LREM pour la mairie de Vaulx-en-Velin. La CNI d’En Marche, qui reçoit et juge les candidatures, donnera sa réponse après la période estivale. Habitant du quartier « Le Mas du Taureau » depuis 30 ans, il s’est investi dans la ville à travers les Conseils citoyens et des associations de proximité.

« Je crois en la bienveillance politique »

Aujourd’hui, c’est dans une liste de rassemblement qui se nomme « Vaulx A l’Unisson » qu’il souhaite exprimer son engagement politique : « En tant que vaudais et que personne très engagée dans la ville, je pense avoir la légitimité de candidater. J’ai mené l’ensemble des campagnes de La République en Marche depuis sa création ». Le projet de campagne du groupe LREM est encore « à l’ébauche ». Il souhaite promouvoir la « culture accessible pour tous, c’est-à-dire une culture que l’on n’a pas forcément dans les quartiers populaires », mais aussi pérenniser les partenariats sécuritaires de la ville établis après les discussions du GLSPD, ainsi qu’augmenter la participation citoyenne dans la politique publique.

À ce jour, le groupe est ouvert « aux personnes d’autres sensibilités, de droite comme de gauche, se retrouvant dans les idées d’En Marche », rapporte Jaafar Greinch. Pour la construction de la liste municipale, il rajoute que « La République en Marche a mis en place un système où toute personne intéressée pour être co-listée postule directement via une plateforme centralisée » et nous a confié « ne pas avoir  les informations sur qui souhaite être candidat pour pouvoir construire une liste». Des discussions sont en cours avec les acteurs de différents partis comme le MoDem, AGIR, et le MRSL. Pour les métropolitaines, il souhaite aussi se présenter pour la circonscription. Un rapprochement est déjà établi avec l’association politique “Prendre un temps d’avance” de Gérard Collomb.

La note qui dénote

La note de Jean-Marie Girier appelant au rapprochement du groupe LREM avec la maire sortante Hélène Geoffroy avait surpris au niveau local. Quelques jours après le tweet d’Olivier Faure sur cette fameuse note, Jaafar Greinch nous avait confié que « localement, il n’y a jamais rien eu. Il n’y a jamais eu de discussion sur quoi que ce soit. Ce n’est pas correct. Au moment de discuter, on discutera avec les personnes voulues. Je n’ai pas compris le geste de monsieur Girier ».

Annie Guillemot, sénatrice du Rhône et de la Métropole de Lyon et conseillère métropolitaine et  municipale de la ville de Bron, est claire sur le sujet. Lors de la conférence de presse du PS du 5 juillet, elle annonce souhaiter plus de « clarté » de la part de la maire sortante. À ce jour, aucun démenti n’a été rendu public. Par ailleurs, Hélène Geoffroy a abandonné son poste de secrétaire nationale du Parti socialiste le 22 juin. Cela ne laisse pas sans interrogation. Cela concorde avec sa présence le même jour au lancement de la campagne de David Kimelfeld pour la reconduction de son poste. Reste à savoir comment la section PS vaudaise va se positionner sur le sujet. Il serait par ailleurs possible qu’une liste se prépare du côté d’APVV : allié du PS lors des municipales de 2014, il se montre critique envers le parti sortant de la ville.

Suite à la rentrée.

 

Crédit photo/Thierry Chassepoux pour  “Vaulx le Journal” n°145 du 07/12/2016