Live Blogging au Festival du film court de Vaulx-en-Velin

Sofiane, Samra et Lyès, tous trois membres du jury jeune du Festival, se sont prêtés au jeu du Live Blogging. Munis d’un clavier et d’une souris, ils racontent leur semaine d’apprenti juré et leur découverte de l’univers cinématographique…

 festival court metrage_t« Grâce à ce festival de court-métrage, j’ai appris à découvrir une nouvelle facette du cinéma. Nous avons  participé à plusieurs  entretiens avec une personne spécialisée dans le domaine du court.  Nous avons pu approfondir notre culture cinématographique avant de nous lancer dans le visionnage de dizaines de créations de réalisateurs provenant des quatre coins de la France. Nous avons découvert des films émouvants dont les messages ont été facilement compris par le public ainsi que par l’équipe du jury jeune… tandis que d’autre films ont été plus ou moins ennuyeux voire inintéressants.

 

Nous avons ensuite beaucoup débattu. Chacun d’entre nous avait un point de vue différent et parfois bien tranché sur les court-métrages visionnés !  Malgré cela, nous avons su nous mettre d’accord pour élire le meilleur  film pour la remise du prix.  Il s’agissait de « Juste un pitch », une fiction d’Eric Raynaud qui raconte l’histoire d’un jeune scénariste indien francophone qui se rend à Paris pour signer un contrat avec une société de production.  Arrivé à l’aéroport, il se fait arrêter par la police, qui doute de la validité de son passeport…
festival court metrage 2_tPourquoi choisir ce film et pas un autre ? Tout simplement parce que le réalisateur a su nous plonger directement dans l’histoire des discriminations faites aux personnes étrangères et cela nous a particulièrement touché. Tout au long du film, il y a une tension entre les personnages qui fait monter le suspens et par la suite, un changement de situation qui établit un rapprochement entre les acteurs. En bref, un film surprenant et captivant. » Article écrit par Sofiane

 

« Passées les réunions préparatoires à l’analyse et au décorticage d’un court-métrage, le festival commence. Pour moi, jeune Vaudais, apprenti comédien au conservatoire  et accro de cinéma, faire partie du jury fut une expérience très plaisante, d’une part pour la variété et la qualité des films projetés et d’autre part, pour  les discussions autour du 7ème art. Entre les projections, l’organisation était irréprochable ! Tout s’enchaînait bien et nous étions bien encad