Lyon n’a pas existé, hier soir à Balmont (0-3), dans un match crucial face à un concurrent au maintien.

Le Sporting Club de Lyon pointe désormais à la 17e place de National, à quatre points de leur adversaire du soir. Crédits LBB

Le SCL reçevait Annecy, un rival bien identifié dans la course au maintien, dans l’espoir -toujours plus mince- de sauver sa saison. A noter le choix de Nicolas Le Bellec de titulariser une charnière Seguin-Jacob, en l’absence de Frederic Bong, Kassim M’Dahoma et Nathan Dekoke. Rivas blessé, c’est Landry Nomel qui prenait la pointe de l’attaque duchéroise. Nadjib Baouia démarrait sur l’aile droite, devant Gbellé, qui retrouvait le poste de latéral qu’il a régulièrement occupé cette saison. 

L’entame lyonnaise est hésitante. Efficaces en transition, les Savoyards enchaînent les jolis mouvements et se procurent plusieurs situations intéressantes. Une pression récompensée juste après le quart d’heure de jeu par un but de Romain Spano, laborieuse conclusion d’une série de parades de Maxime Hautbois (1-0, 18’). L’ouverture du score réveille furtivement les Duchérois, qui remettent, par période, le pied sur le ballon, sans pour autant parvenir à se créer des occasions franches. Mieux inspirés, les Savoyards parviennent à faire le break sur un but fantastique de Spano, qui mystifie la défense d’un geste sublime avant d’ajuster Hautbois du plat du pied (2-0, 33’). Les courses de pressing répétées de Nadjib Baouia et la recherche de verticalité de Matthieu Ezikian ne suffisent pas aux Lyonnais pour trouver la clé dans les 25 mètres adverses. Le SCL rejoint les vestiaires avec un retard de deux buts. 

Triplé pour Spano

La seconde période est faible en occasions de buts, malgré une certaine intensité dans le jeu. Lyon a du mal à construire, tandis qu’Annecy trouve quelques brèches dans le dos de la défense lyonnaise. Les joueurs de Nicolas Le Bellec n’approchent que rarement la surface adverse, et ne se procurent qu’une véritable possibilité : d’une tête croisée, Ayari tente de tromper Delecroix, mais le ballon passe finalement au-dessus (68’). Finalement, Annecy qui enfonce le clou : servi au troisième poteau, Rocchi remet le ballon à Romain Spano au point de penalty. Le buteur savoyard s’offre le hat-trick en propulsant son ballon sous l’équerre (3-0, 70’).  

Sporting Club de Lyon – FC Annecy : 0-3 (0-2). 

Sporting Club de Lyon : Hautbois (1) – Gbellé (24), Seguin [C] (5), Jacob (29), Ngwabije (28) – Fadhloun (6), Ezikian (22), Ayari (23) – Botella (20) (Soumah, 56’), Baouia (8) (Bouguerra, 80’), Nomel (9) (Araujo, 70’).

Remplaçants : Kacou (40), Negouai (35), Bouguerra (34), Araujo (10), Soumah (33).

Cartons jaunes : Fadhloun (90’).

FC Annecy :  Delecroix (40) – Garby (20), Goncalves (8), Mendy (4) (Chapuis, 82’), Ruque (34) – Wade (7) (Rocchi, 69’), Kashi (5), Pinto Borges (6), Kyeremeh (25) (El Jaouhari, 72’) – Spano (9), Alfarela (18).

Remplaçants : Perez (1), Rocchi (11), El Jaouhari (37), Chapuis (23), Marie (21).

Cartons jaunes : Mendy (23’).

Les réactions