Barrage : Villefranche remporte la première manche

Le FC Villefranche Beaujolais (National), qui restait sur cinq victoires d’affilées, n’a pas tremblé face à Niort (Ligue 2) et s’impose avec la manière (3-1), notamment grâce à une superbe deuxième période.

Et de six ! Auteur d’une fin de saison canon, le FC Villefranche Beaujolais a poursuivi sa belle série avec une sixième victoire d’affilée après son succès 3 buts à 1 face aux Chamois Niortais au Stade Armand-Chouffet à l’occasion du match aller du barrage Ligue 2 – National à 19 heures ce mercredi 19 mai.

Une première période avec très peu de rythme

Les hommes d’Hervé Della Maggiore, alignés dans un 3-5-2 habituel avec la triplette au milieu Sergio-Blanc-Taufflieb, ont tenté de mettre un gros pressing d’entrée mais c’est Niort qui réussit le mieux son entame. Porté par un Vallier virevoltant sur son aile gauche, les Chamois, en rouge pour l’occasion, se procurent deux occasions par l’intermédiaire d’Ibnou Ba. Le meilleur buteur du club cette saison avec 14 réalisations ne cadre pas de la tête (10’,11’).
À la 18ème minute, Blanc subit une grosse semelle de Kilama qui arrive très en retard. Après une longue réflexion, l’arbitre du match Bartolomeu Varela décide de ne le sanctionner finalement que d’un jaune. S’ensuit de nombreux arrêts de jeu pour blessures (Braat, Boutobba) qui vont casser le rythme du match. La partie se réveille ensuite après la première occasion de Villefranche, une tête de Segbé (30’) sur un corner à la droite du but gardé par Braat. Une minute plus tard, le piston gauche Fleurier rentre sur son pied droit et frappe aux 25 mètres sans réussir à cadrer (31’).
Les Tigres Caladois reviennent mieux en cette fin de première mi-temps mais se font surprendre juste avant la pause. Fleurier perd la balle au milieu du terrain, Kemen en profite et lance astucieusement Ibnou Ba en profondeur qui gagne son duel face à Bouet en tirant entre ses jambes (45’ + 2).

Des Caladois retrouvés

Méconnaissables en première période, les Caladois sont beaucoup plus tranchants en début de seconde. Blanc tente sa chance à 30 mètres mais sa frappe est captée par le portier niortais (49’). Plus efficace dans la transmission de balle et le pressing, Villefranche prend le dessus sur son adversaire et réussit à égaliser grâce à un superbe but de Maxime Blanc. Décalé par Taufflieb, le milieu de poche (1 mètres 67) formé à l’OL ouvre son pied droit à l’angle gauche de la surface pour trouver la lucarne opposée (54’).
L’arrivée d’une pluie battante coïncide avec la baisse de régime du club du Beaujolais. Le portier vétéran Jean-Christophe Bouet (37 ans) détourne sur sa barre un coup-franc excentré de Konaté (66’) avant de sortir le ballon du bout des doigts devant Kilama et de capter le retourné de Kemen dans la foulée (67’).
Ce sera les seules occasions des Chamois Niortais en deuxième mi-temps qui vont subir la domination des Tigres Caladois en fin de match. À la 84ème minute, Fleurier est fauché à la limite de la surface à gauche et offre un très bon coup-franc à Villefranche. Rémi Sergio dépose le ballon sur la tête d’Axel Dauchy étrangement seul aux 6 mètres et qui catapulte le cuir au fond des filets. Une belle histoire pour ce défenseur central de 25 ans habituellement remplaçant et qui a profité de la blessure du capitaine Kévin Renaut pour marquer le premier but de sa carrière.
Complètement démobilisés, les Niortais sombrent et encaissent un nouveau but à la 93ème minute par l’intermédiaire de l’avant-centre camerounais Arnold Garita prêté par le club de Charleroi (Belgique). Le meilleur buteur du club cette saison avec sept buts reprend de la tête un centre de Guilavogui. Un coaching gagnant pour le Rilliard Hervé Della Maggiore puisque le passeur et le buteur sont rentrés en cours de match.
Le FC Villefranche Beaujolais n’est pourtant pas encore assuré de retrouver la Ligue 2, 28 ans après leur seule saison dans cette division. Pour cela, il ne devra pas perdre 2 à 0 ou par trois buts d’écart minimum au match retour au stade René-Gaillard samedi à 20 h 45 face à des Niortais qui auront à cœur de prendre leur revanche.

Hervé Della Maggiore (FCVB) : « Il y a de la satisfaction ce soir car c’était un match assez difficile avec un gros combat. On a manqué de justesse technique en première mi-temps mais on a rectifié ça en 2ème. On a mieux occupé les espaces et on a pu poser notre jeu et marquer ces 3 buts. Le score me paraît logique, le résultat reflète la partie. Je savais que les joueurs allaient se remobiliser et ils le savaient aussi car on est une équipe avec beaucoup de caractère qui ne lâche rien. On s’est tous dit à la fin du match qu’il restait un match, un match pour aller au bout, rien n’est fait malgré ce score. »

Sébastien Desabre (CNFC) : « C’est forcément de la déception, surtout quand on la chance de marquer à l’extérieur et d’être devant à la mi-temps. On prend trois buts en seconde période, on n’a pas été à la hauteur. On va récupérer pour tout tenter sur le match retour. On a manqué de rigueur défensive. Tactiquement on a bien répondu, et ça bascule sur un coup de pied arrêté. C’est un manque de concentration et d’engagement. Il faut en vouloir plus que les adversaires dans ces moments-là. Il y a encore deux mi-temps, à nous d’aller chercher le maintien. »

FC Villefranche Beaujolais – Chamois Niortais FC : 3-1 (0-1).

FC Villefranche-Beaujolais : Bouet (1), Lauray (25), Dauchy (22), Flégeau (29), Bonenfant (5), Sergio (20), Fleurier (7) (Pagerie, 90’), Blanc (10) [C], Taufflieb (13) (Injaï, 90’), Dabasse (17) (Garita, 73’), Segbe (21) (Guilavogui, 90’)

Remplaçants : Caruso (16), Antunes (24), Injaï (19), Garita (14), Pagerie (12), Guilavogui (9), Jasse (8)

Carton jaune : Taufflieb (78’)

Chamois Niortais FC : Braat (30), Moutachy (29), Conte (15), Kilama (5), Yongwa (3) (Autchanga 79’), Doukansky (19), Bourhane (24), Boutobba (25) (Konaté 59’), Kemen (8) [C], Vallier (21), Ibnou Ba (11)

Remplaçants : Maronne (16), Mbondo (38), Passi (27), Lebeau (23), Konaté (26), Renel (34), Autchanga (17)

Cartons jaunes : Kilama (20’), Yongwa (76’)

Victor Labrousse-Vergier

Les derniers articles par La rédaction (tout voir)

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.

Voir tous les articles de La rédaction →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *