Le SC Lyon est venu à bout du Red Star, ce dimanche à Balmont (2-1), grâce à des buts de Botella et Jacob. Une victoire qui redonne un peu d’espoir aux Duchérois, 17e à cinq points du premier non-relégable. 

Quelques jours après avoir frôlé la prouesse en coupe de France face à l’Olympique Lyonnais, le Red Star, 6e de N1, débarquait au stade Balmont en restant sur une série de cinq matchs sans victoire en championnat. En l’absence d’un certain nombre d’éléments importants (notamment Jo Rivas, Alexis Araujo, Hamadi Ayari, Nicolas Seguin, Mohamed Fadhloun ou encore Lamine Ghezali), Nicolas Le Bellec alignait un onze inédit, sans Matthieu Ezikian mais avec Seydine N’Diaye au milieu de terrain et Mohamed Soumah à la pointe de l’attaque, titularisés pour la deuxième fois avec l’équipe première. 

Lyon met rapidement du rythme dans la rencontre : dès la première minute, Frédéric Bong envoie une tête puissante au-dessus de la transversale sur un corner bien enroulé par Garland Gbellé (1’). Les Duchérois ne lèvent pas le pied, mais Ivan Botella croise un petit peu trop sa frappe pour ouvrir le score, après une remise de Mohamed Soumah (6’), avant que Nathan Dekoke ne bute sur Paul Charruau (7’). Après un temps faible pour les deux équipes, Botella chipe un ballon aux quarante mètres et cavale jusqu’à la surface de réparation. Son tir, dévié par Édouard Daillet, lobe Paul Charruau pour l’ouverture du score (1-0, 29’). Une poignée de minutes plus tard, une passe latérale manquée par Nadjib Baouia revient dans les pieds de Corentin Jacob. Le milieu de terrain lyonnais ne se laisse pas le temps de réfléchir et propulse directement le ballon au ras du poteau droit de Charruau (2-0, 36’). Le Red Star, quasi muet depuis le début de la rencontre, semble reveillé par le but du break et exerce une pression inédite sur le but adverse, forçant Maxime Hautbois à s’employer sur une frappe de Cheick N’Doye (42’). Sur le corner qui suit, c’est le montant droit du gardien lyonnais qui sauve la Duchère d’une punition immédiate, sur un coup de casque de Koukou. A la pause, c’est un SCL cohérent qui mène de deux buts, sous une pluie battante. 

Des frayeurs en fin de match

Les Lyonnais reviennent des vestiaires à peine plus sereins qu’en fin de première période. Malgré un Garland Gbellé encore une fois à son avantage au poste de relayeur, les Sang et Or ne sont pas spécialement inquiétés jusqu’à l’heure de jeu un face à face remporté par Maxime Hautbois face à Ba (58’), suivi d’une frappe de Durand au-dessus (60′). La partie retombe en intensité, le SCL ne laissant que très peu d’espaces aux Franciliens et se montrant à l’aise défensivement, à l’image de Seydine N’Diaye, particulièrement appliqué dans ses interventions. L’entrée de Matthieu Ezikian et de ses transversales millimétrées redonne de l’allant à la rencontre et permet aux Duchérois de remettre le pied sur le ballon. Le franco-arménien, bien servi par Landry Nomel, obtient même une balle de 3-0, mais voit sa frappe repoussée par Charruau. Un troisième but qui aurait épargné le SCL d’un money time interminable, puisque le Red Star réduit l’écart dans la foulée, sur une minasse du gauche de Benjamin Gomel dans le petit filet (2-1, 86’). Lyon retombe dans le doute donc, et subit complètement sa fin de match. Nouvelle frayeur lorsque Ba reprend un ballon du plat du pied à la suite d’un corner dévié, mais sa frappe s’envole (89’). Mais cette fois-ci, le sort ne se retournera pas contre le SCL, qui s’impose (2-1). Balmont souffle et le SCL prend les trois points, savourant enfin les trois points, rançon devenue rarissime. 

Sporting Club de Lyon – Red Star FC : 2-1 (2-0).

Sporting Club de Lyon : Hautbois (1) – Dekoke [C] (14), M’Dahoma (12), Bong (2), Doucouré (19) – N’Diaye (34), Gbellé (24), Jacob (29) – Botella (20) (Nomel, 80’), Soumah (33) (Tounkara, 69’), Baouia (8) (Ezikian, 75’). 

Remplaçants : Kacou (40), Ngwabije (28), Ezikian (22), Nomel (9), Tounkara (7).

Cartons jaunes : N’Diaye (22’), Gbellé (85’).

Red Star FC : Charruau (30) – Ghabaoui (34) (Dzabana, 74’), Daillet [C] (3), Karamoko (6), Doremus (29) (Akassou, 61’) – Koukou (24) (Gomel, 46’), Cheick Ndoye (25), Mayoro Ndoye (17) – Durand (7), Meissa Ba (5), Roye (22). 

Remplaçants : Adiceam (1), Dzabana (23), Bizet (9), Gomel (14), Akassou (26).

Cartons jaunes : Mayoro N’Doye (45’), Karamoko (54’).

Les réactions