L’équipe de Nicolas Le Bellec recevait Sète, hier à Balmont, pour le compte de la 18e journée de National 1. 

Dans une rencontre assez terne, Lyon n’a pas su concrétiser sa poignée d’occasions.

Pour son deuxième match avec le Sporting Club de Lyon, Nicolas Le Bellec avait affaire à Sète, 11ème du championnat et dont la dernière victoire remontait au 24 novembre dernier, à Villefranche (0-1). Le coach lyonnais avait décidé de reconduire à l’identique le onze victorieux dans le derby à Bourg-en-Bresse (0-1) la semaine passée. 

Appliqués dans leur positionnement, les Lyonnais s’offrent la première situation intéressante de la rencontre sur un débordement de Botella sur le côté gauche de la surface de réparation. Mais celui-ci ne trouve personne sur sa passe en retrait, sinon Tounkara qui manque son contrôle (3’). S’ensuit un temps fort sétois, alors que Lyon manque de créativité balle au pied et se laisse déborder à plusieurs reprises, sans pour autant concéder l’ouverture du score. La rencontre se rééquilibre à partir du quart d’heure de jeu, aucune des deux équipes ne se procurant d’occasions pouvant être qualifiée de franche, la faute à trop d’imprécisions dans l’avant-dernière passe. On notera tout de même quelques combinaisons intéressantes et certaines situations de surnombre en phase offensive côté duchérois, comme celui conclu par une tentative de Jabob un peu trop écrasée après un instant d’hésitation de Jo Rivas (25’). Sans avoir pris de réel ascendant sur le FC Sète, les Duchérois n’auront finalement que très peu en danger en première période.

Un dernier quart d’heure à haute intensité

A la reprise, Sète se montre brièvement dangereux, avec une tête de Solvet bien captée par Hautbois (50′). La rencontre redevient rapidement fade, et les deux équipes traversent les minutes sans sembler capable de mettre un coup d’accélérateur.

Le dernier quart d’heure voit s’immiscer un grain de folie inespéré. Alors que Sète s’offre quelques situations sur coup de pied arrêté, les Lyonnais se procurent de leurs côtés deux énormes occasions en contre. Lancé en solitaire face aux gardien, Botella croise trop sa frappe après un précieux face à face contre Pappalardo (76’). Le gardien sétois s’interpose quelques minutes plus tard face au même Ivan Botella, encore tout seul après un service parfait de Rivas au-dessus de la défense. Enfin en action, les Lyonnais s’offrent un dernier moment d’espoir lorsque Nomel, tout juste entré en jeu, centre pour Rivas qui manque de peu le ballon, surpris que celui-ci lui parvienne. Lyon repart de Balmont avec un point frustrant, et a montré en fin de match qu’il aurait été possible d’aligner deux victoires d’affilée, une série inédite qui aurait pu faire oublier, le temps d’un soir, leur désastreux début de saison.

Sporting Club de Lyon : Hautbois (1) – Ngawabije (28) (Fadhloun, 72′), Seguin (5), M’Dahoma (12), Dekoke (14)  – Jacob (29), Ayari (23),  Gbellé (24) – Tounkara (7) (Ezikian, 72′), Botella (20) (Nomel, 87’), Rivas (11)

Remplaçants : Kacou (40), Bong (2), Fadhloun (6), Ezikian (22), Nomel (9)

Cartons jaunes : Ezikian (80’), Botella (83’)

 

FC Sète : Pappalardo [C] (1) – Diop (5), Diarra (4), Solvet (3) – Kaïboue (22), Hssisane (28), Mané (12) (Orinel, 70′), Serber (8) (Kembolo, 86’) – Ferhaoui (10), Bouderbal (23), Tabué (9) (Baana, 72’) 

Remplaçants : Cianni (16), Kharrazi (34), Kembolo (6), Orinel (7), Farnabe (27).

Cartons jaunes : Mané (32’)

Les derniers articles par Maxime Pechkechian (tout voir)