Le dimanche 19 Février ont eu lieu les élections sénégalaises. Elles se sont déroulées au Sénégal, mais aussi pour en France. A Villeurbanne, les sénégalais de la région Rhône Alpes ont pu effectuer leur mission de citoyen. Le Centre culturel de la vie associative de Villeurbanne a accueilli l’événement.

Sur les 2170 inscrits seulement 917 se sont rendu aux urnes. Les électeurs venus de plusieurs grandes villes telles que Saint-Etienne, Roanne, Grenoble et Clermont Ferrand ont participé dans le calme, malgré la tension perceptible due à la situation actuelle au Sénégal.

Les résultats présentent la volonté des sénégalais rhônalpin de changement. Le président Abdoulay Wade, représentant du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) arrive en troisième position avec seulement 19%. Le challenger est le représentant de la coalition Bennoo Siggil Sénégal Moustapha Niass avec 23%. L’ancien premier ministre de Wade, Macky Sall candidat de l’Alliance Pour la République, (APR Yakaar) obtient 20 %. Les militants du parti démocratique sénégalais font grise mine. «Si wade n’avait pas voulu imposé son fils de force, il aurait gagné au premier tour, car il a fait beaucoup de réalisations», «il aurait du passer la main» nous confie un militant du PDS. Moutapha Niass et Macky Sall récoltent les fruits d’une réelle campagne politique. Le collectif citoyen «Gaal Gi», qui agit pour faire vivre la démocratie et la débat d’idée dans la diaspora déplore «des programmes pas assez précis ou pas de programme du tout des différents candidats».

Deux autres candidats font une percée dans ses élections à Villeurbanne. Ibrahima Fall ancien ministre et universitaire arrive en 4ème position avec 15% des suffrages. Cheikh Bamba Dièye, candidat du FSDBJ et maire de Saint-Louis, a aussi conquis une partie de l’électorat de Rhône-Alpes en obtenant 10 % des suffrages. Ces deux candidats ont su toucher les intellectuels et les étudiants. Les femmes occupent une place prépondérante dans ces deux parties.

Les autres candidats ont eu de faibles scores. A l’image d’Ousmane Tanor Dieng du Parti socialiste qui n’a obtenu que 5 % des voix. Idrissa Seck, 2ème à la présidentielle de 2007 a eu aussi 5%.

Si les résultats de Lyon étaient les mêmes au Sénégal, le second tour opposerai Moustapha Niass et Macky Sall. Les résultats actuels donnent au second tour Abdoulay Wade face à Macky Sall.