Des dizaines d’entreprises étaient réunies ce mardi 28 mai à Villeurbanne dans le cadre du Village des recruteurs. Plus de 1500 postes étaient à pourvoir pour les personnes en recherche d’emploi, une réelle opportunité à saisir.

Ce mardi était organisé le Village des recruteurs à Villeurbanne. Une véritable « mine d’or » pour les demandeurs d’emploi. L’édition se tenait une nouvelle fois sur l’avenue Henri Barbusse devant la mairie de Villeurbanne, organisée par l’agence Aglaé en partenariat avec la ville de l’agglomération lyonnaise. Jean-Paul Bret, le maire de Villeurbanne, était d’ailleurs présent pour l’occasion. 

Des recruteurs pour tous les goûts

Une quarantaine d’entreprises était présente pour recruter des demandeurs d’emploi, comme la chaîne de fast food Burger King par exemple. « Nous avons un intérêt très concret puisque nous ouvrons un restaurant en août sur Villeurbanne, nous cherchons donc 60 équipiers à recruter » explique le responsable du stand, invité par Pôle Emploi et la mission locale à venir sur cet événement.

Mais le Village des recruteurs ce n’est pas seulement des entreprises, on y trouve également l’armée, des agences d’intérim comme Solano par exemple ou bien encore des organismes de formation. Miguel Dadzie, conseiller en formation au sein de l’ECEMA, une école de management, nous explique ce choix d’être présent sur le salon : « L’intérêt d’être ici est que nous allons rencontrer des personnes en recherche d’emploi et parmi ces personnes certaines vont être intéressées par le système de formation en alternance, ce que propose notre école ».

Le public au rendez-vous

Des ateliers et des conférences étaient également proposés pour les volontaires, pour apprendre entre autre à valoriser son image lors des entretiens. « Le village est très pratique » explique Clément un demandeur d’emploi, « il rassemble beaucoup d’entreprise et est bien organisé ». En effet la réussite était au rendez-vous puisque dès l’ouverture à 9h le chapiteau affichait une belle affluence.

Prochain rendez-vous lyonnais en octobre 2019 du côté de la place Bellecour.