Depuis cet été, l’association des jeunes élus de France (AJEF) se structure et fait ses premiers pas en Auvergne Rhône-Alpes.

A 19 ans, Malo Tricca est élu à Soucieu-en-Jarrest.

Lancée début août par deux conseillers municipaux bretons tout juste majeurs, l’association des jeunes élus de France (AJEF) est née avec l’idée de rassembler les élues et élus qui officient sous la barre des 30 ans, avec l’idée de développer une coopération autour des “bonnes pratiques” de la politique locale. Au niveau régional, c’est Malo Tricca, 19 ans et élu à Soucieu-en-Jarrest (Rhône) qui a pris en main la structure, bien décidé à “porter la voix des jeunes” au sein des institutions. “Un français sur sept a entre 18 et 30 ans. En parallèle, un élu municipal sur vingt-cinq appartient à cette tranche d’âge”, constate le jeune politicien qui affirme souhaiter “agir contre cette sous-représentation” à travers son engagement. 

L’association “travaille en ce moment à des propositions sur le vote à distance et le projet de loi 4D”, mais son délégué régional tient à entretenir l’absence d’affiliation partisane officielle. “Je crois même qu’il y a des insoumis, et la personne qui a monté ça est au PS”, indique celui qui a rejoint En Marche à 15 ans pour soutenir le candidat Macron aux élections présidentielles. Avec cette neuvième fédération régionale, l’AJEF poursuit un développement qui devrait s’étendre jusqu’à la création de “relais jeune-élu” à l’échelle départementale. L’AJEF devrait poursuivre son implantation dans la métropole de Lyon, et de jeunes élus de Bron ou encore Grigny devraient rejoindre prochainement l’association.