Que fais-tu dans la rue ?

Par définition, la rue est un espace de circulation, amenant les citoyen.nes d’un point A à un point B. Le Résolidaire69, collectif lyonnais d’associations œuvrant dans les secteurs Jeunesse et Solidarité Internationale, s’interroge aujourd’hui sur le réinvestissement de l’espace urbain comme espace de libre expression et de dialogue.

Le Résolidaire69 part d’un constat : ce sont souvent les mêmes personnes qui prennent part aux débats citoyens. Il est nécessaire de recréer des espaces d’échanges, qui donnent la parole à tou.tes, libérant l’expression sur des sujets sociétaux. 

L’espace public est, par définition, l’ensemble des espaces de passage et de rassemblement qui sont à l’usage de tous. La rue permet un mélange de toutes les classes socio-culturelles et économiques.

C’est donc l’espace idéal pour la création de lien social entre citoyens et citoyennes sur une localité donnée. Dans quelles mesures ces voies peuvent-elles libérer les voix ? Et comment donner la voix à ceux qui n’en ont pas ?

Le projet « Porteurs de Parole », porté par le Résolidaire69, a ainsi été mis en place sur le territoire du Rhône. Prenant la forme de débats de rue, ils permettent la rencontre du grand public, et en particulier dans les zones où les habitant.es sont les moins susceptibles de donner leur avis (quartiers politiques de la ville par exemple). Les thématiques abordées lors de ces échanges sont directement liées aux Objectifs du Développement Durable (ODD), et sont souvent orientées sur des sujets d’actualité.

Le Porteur de Parole n’est pas l’unique moyen de mobilisation de l’espace public, il existe bien d’autres formats d’ateliers de rue. Cela peut passer par l’art de rue : le théâtre, la musique, la danse, le cirque, ou le graffiti. On peut également citer la déambulation, la manifestation, les bibliothèques de rue, etc.

Ces formats d’éducation populaire s’ancrent dans la démarche d’Education à la Citoyenneté et la Solidarité Internationale (ECSI). Les acteur.ices œuvrant en ECSI permettent de prendre conscience de l’importance d’une démarche citoyenne, avec comme finalité de favoriser la contribution individuelle et collective à la construction d’un monde juste, solidaire et durable (cf Charte d’Educasol, 2015).

 

Sarah AUBERT & Anaïs SCHALL, Engagé.es & Déterminé.es (E&D) pour la solidarité

 

Cet article a été produit avec l’aide financière de l’Union européenne. Le contenu de ce document relève de la seule responsabilité du bénéficiaire et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l’Union européenne.