Alors que le tirage au sort a lieu dans quelques instants, le LBB lance son dossier Coupe du monde de football. Nous vous ferons découvrir en plusieurs épisodes ces communautés représentées lors de cet événement planétaire.

Lucas_Leiva,_Neymar_and_Ramires_celebrate_Neymars_goal_2_(5575110815)

Toujours au carrefour du monde, le foot fédère, divise, multiplie et intrigue de plus en plus. L’argent d’abord, le jeu après : « Combien il coûte ? » Ou encore : « Combien il touche ? » Et seulement ensuite : « A quel poste joue-t-il ? » Heureusement, tous les quatre ans, la Coupe du Monde ramène à l’essentiel, que l’on soit prince Qatari ou banlieusard français. Elle réveille des questions sur des communautés dont on a tellement à découvrir.

Connaît-on toujours l’adversaire, du moins son pays, ses coutumes, ses grands hommes ? Pourtant, on est à l’époque du multimédia. D’un coup de Wikipedia, on apprendrait que l’Australie est le deuxième pays le plus développé de la planète derrière la Norvège. Etonnant, non ? « Quatre étoiles plus moi, ça fait cinq comme…Le Brésil ! » Chantaient Sultan et Rohff dans le tube 4 étoiles lors de l’été 2012. Ce pays dont les pieds des enfants sont bénis a d’autres trésors que Neymar bien sûr. Des hommes de lettres comme Paulo Coelho ou des femmes splendides comme Gisèle Bundchen. Il a aussi l’agriculture la plus vertueuse du monde mais nage dans une grande crise sociale… Sommes-nous tous au courant que l’Iran a battu les Etats Unis (2-1) lors du Mondial 98 au stade de Gerland dans une ambiance… fraternelle ?

Alors pourquoi ne pas découvrir les acteurs de cette Coupe du Monde depuis la cité des Gônes ? Ici, les communautés se mélangent dans les différents quartiers : l’Avenue Paul Santy, La Duchère, La Confluence… Des quartiers d’où viennent Luis Fernandez, Alain Caveglia, Jean Michel Ferri, Alexandre Lacazette… Des personnalités de la banlieue lyonnaise qui ont connu le Mondial ou côtoyé des champions du monde !

France, Cameroun, Algérie, chacun à son coup de cœur et son maillot floqué rangé dans un tiroir. Et puis, on le sort devant Nessma, Al Jazira, TF1, Bein Sport ou dans un café Algérien de l’Avenue Marechal de Saxe. En plusieurs épisodes – dont le nombre est encore à déterminer – nous allons découvrir ces communautés représentées par les équipes en compétition. L’avantage, c’est que le district du Rhône nous offre un panel étonnant de clubs communautaires qui partagent cette passion.

Ca peut être drôle, émouvant et même poétique…

Oui, le foot c’est de la poésie.

Mohamed Braiki

Natif de Lyon et enfant des Minguettes,je suis diplômé de Lettres de la Fac de Lyon 2 et l’EFAP Rhône Alpes. J’ai roulé ma bosse dans des rédactions lyonnaises comme la radio Lyon Sport 98.4, Le Progrès,Foot 69.fr, Tribune de Lyon et Lyon Capitale.

braikimohamed@yahoo.fr