Secousse à l’Olympique Lyonnais dans la journée du 28 avril après la parution d’un article du journal polémique du net, Mediapart. : « Foot français : les dirigeants veulent moins de noirs et d’arabes ».

Selon Mediapart, la FFF aurait, dans la plus grande discrétion, instauré une politique de quotas dans les centres de formations des clubs français afin de limiter leur recrutement de jeunes aspirants au football d’origine africaine et nord-africaine à 30%.

Le journal en ligne, connu pour être au cœur de grands scandales, dénonce également les agissements dans l’ombre des deux grands olympiques français. En effet, l’Olympique Lyonnais et l’Olympique de Marseille auraient déjà commencé à appliquer cette mesure discriminatoire.

Pour appuyer ses propos, il dévoile une discussion ayant eu lieu lors d’une réunion officielle le 8 novembre 2010 où l’on retrouve les actuels entraîneurs de l’Equipe de France A et Espoir discuter avec deux autres personnalités de la FFF (François Blaquart et Francis Smerecki).

Face à cette attaque,  l’Olympique Lyonnais s’est vu dans l’impératif de répondre via communiqué web pour éteindre ce début d’incendie:

« L’Olympique Lyonnais s’indigne de cet odieux procès d’intention, sans aucun fondement, qui lui est fait, et informe qu’il a immédiatement demandé à ses conseils d’étudier les voies de recours pour défendre son honneur ainsi bafoué sur ses valeurs les plus fondamentales».

 

Après l’incident français lors de la dernière Coupe du monde à Knysna, il ne fait aucun doute que cette histoire fasse grand bruit.

 

A suivre…

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.