Le LBB revient sur le premier tour des municipales : Alliances, déclarations, chances de chacun, tour d’horizon des tenants et aboutissants du scrutin à l’approche du deuxième tour des municipales.

Quadrangulaire pour le 2e tour également à Villeurbanne où le maire sortant, Jean-Paul Bret (PS), est en ballotage plus que favorable (41,5% au premier tour) pour un troisième mandat. L’UMP Jean-Wilfried Martin (22,55 %) est très loin derrière. Le FN Stéphane Poncet (17,45 %) triple son score de 2008 (6,71 %) mais fait moins qu’aux cantonales. Béatrice Véssillier (EELV), maire adjointe sortante qui souhaite la pluralité à gauche, est la grande perdante du premier tour malgré ses 15,81%.

Villeurbanne

© Quentin Laignel

Jean-Paul Bret aborde sereinement le second tour des municipales. Il faut dire que Villeurbanne truste régulièrement les meilleures places dans les classements nationaux (lutte contre le racisme, gestion économique). Ca aide quand on fait campagne. Le premier vice-président de la communauté urbaine est par ailleurs régulièrement en désaccord avec Gérard Collomb, notamment sur les questions de métropole. Plutôt apprécié des Villeurbannais, il mise sur sa proximité avec les habitants.

Il faut dire l’UMP Jean-Wilfried Martin est très loin derrière. Alors que UMP et UDI avaient fait 38% en cumulé (14,58 pour Moralès de l’UDI et 23,82 pour Chabert de l’UMP) en 2008. Le candidat de la droite n’a pas bénéficié de soutiens d’anciens ministres UMP comme son homologue Michel Havard à Lyon. « On n’a pas été les chercher non plus. On a fait une campagne locale avec des problématiques du quotidien. On n‘a pas voulu polluer le débat en parlant de national plus que de local. »

Le FN favorisé par l’abstention

Sur la poussée du FN, le jeune candidat estime qu’« ils ont été favorisés par une énorme abstention (54%) ». Même s’il tempère en affirmant que le parti frontiste a fait moins qu’aux cantonales de 2011 dans les 3 cantons de Villeurbanne. « On a quand même réussi à repasser devant eux. » Il espère enfin mobiliser les abstentionnistes sur le thème : changez la ville

Le FN donc, avec ses 17,54 %, a réussi son pari. Même si Stéphane Poncet annonce que le grand gagnant est le maire sortant : « Jean-Paul Bret sera réélu maire de Villeurbanne. » Lance-t-il. Il met par ailleurs en avant l’échec de l’UMP-UDI : « Ils avaient fait 38 % en 2008 contre 22 aujourd’hui. Donc c’est un échec total. La première force d’opposition à Villeurbanne est le FN. Nous resterons unis et nous serons efficaces au conseil municipal. » Contrairement à une position faiblarde de l’UMP-UDI qui va vite se diviser selon ce dernier.

EELV (15,81 %) est derrière le FN. « C’est étonnant. » Lance la candidate Béatrice Véssillier. « La tendance nationale lourde se retrouve à Villeurbanne. Ils n’ont même pas besoin de faire campagne sur le terrain. » Se désole-t-elle.

Pas d’alliance PS / EELV

Aucune alliance n’a été trouvée entre l’équipe municipale actuelle et les Verts à Villeurbanne. La candidate EELV, rentrée en conflit avec M. Bret à partir de 2011 sur les alliances pour les cantonales, regrette la manière dont se sont déroulées les négociations.

« M. Bret a ouvert la porte de son bureau. C’est tout. Son ouverture était histoire de dire qu’il ouvrait. Mais quand on a discuté avec lui, il nous a dit qu’il n’avait pas besoin de nous. Donc il n’y avait pas grand chose à discuter. Il n’avait pas l’intention de nous ouvrir réellement la porte. Nous n’avons pas discuté. Il y a des fusions dans toute la France, pas à Villeurbanne. »

Si le score de 15,81 % est plutôt bon en soi – c’est le 2e score national d’une liste écologique derrière Grenoble – « on ne pensait pas avoir un tel écart avec la liste du maire sortant. » Regrette-t-elle. L’objectif des écolos est donc de progresser au second tour et de mobiliser les abstentionnistes.

Si la question de la réélection de M.Bret ne fait aucun doute, Mme Véssillier réussira-t-elle à dépasser le FN ? M. Martin peut-il augmenter son score du premier tour ? Combien de sièges obtiendra le FN au prochain conseil municipal ? La réponse dimanche prochain.

Etienne Aazzab

Etienne a contribué depuis 2 ans dans le journal satirique FOUTOU’ART. Il a intégré l’équipe du « clic 2014 » : Collectif local d’informations citoyennes à partir de novembre 2013. Il rejoint le Lyon Bondy Blog à partir de janvier 2014.
Twitter : @AazzabEtienne

Ses sujets de prédilection : #Politique #Société #Sport