La quinzième journée du championnat de National s’est ouverte au Stade de Balmont par un choc de haut de tableau entre Lyon-Duchère et le Red Star. Avant cette journée, les Lyonnais étaient cinquièmes ex-aequo avec 24 points, le mythique club francilien était troisième avec 2 longueurs d’avance.

De manière exceptionnelle, le match a démarré à 18h avec non pas la caméra de la FFF mais celles de Canal+ sport. Une couverture médiatique et un horaire inhabituel qui traduisait bien l’enjeu de ce match au sommet de la 15ème journée. Les joueurs franciliens pointaient à 2 longueurs devant les Duchèrois à la troisième place du podium synonyme de barrage d’accession en L2. Les visiteurs restent surtout sur 5 victoires consécutives tandis que la Duchère s’est relancée après son non-match contre Quevilly-Rouen Métropole. Les joueurs du plateau ont profité des improbables cadeaux de Béziers pour revenir de l’Hérault avec un succès 4-1. Le Red Star reste sur 5 succès de rang dont la dernière à Cholet 2-1. Les deux équipes ont pour point commun une attaque performante, les troisièmes du championnat avec 19 buts. Le mythique club de Saint-Ouen peut également compter sur la meilleure défense du championnat avec 12 buts encaissés.

Les latéraux duchèrois en pointe

Ni les spectateurs de Balmont, ni les téléspectateurs n’auront réellement vibrés dans ce premier acte. Les Audoniens ne se sont pas montrés à la hauteur de leur statut de troisième du championnat. Vêtus de maillots rose, qui rappelleraient plutôt Palerme ou un leader du Giro d’Italia, les hommes de Vincent Bordot ont abusé des grands ballons vers l’avant. Même à trois Sao, Verdier et Chahiri n’ont pas pesé face à la défense emmenée par le puissant Mustapha Bayal Sall. De leur côté, les Duchérois paraissent également empruntés et peu inspirés. Maxime Hautbois et son homologue Paul Charruau n’auront que peu à faire. Ce sont les latéraux lyonnais Salim Moizini et l’ancien de Chambly Jordan Pierre-Charles qui vont débloquer la situation. La vitesse du premier lui permet de rentrer dans la surface et d’envisager une frappe ou un centre en retrait. C’est finalement le capitaine adverse qui va handicaper son équipe en concédant un penalty sur un tacle mal maîtrisé. Une erreur individuelle que Jordan Pierre-Charles va sanctionner d’un contre-pied imparable. A la demi-heure de jeu, les joueurs de Laurent Roussey frappent un grand coup. Reste à ne pas se relâcher pour ne pas revivre la mésaventure de la treizième journée.

Un deuxième coup du sort bienvenu

Laurent Roussey a vraisemblablement su remédier aux erreurs de ses hommes. Si la seconde mi-temps a démarré sous une pluie battante, les coéquipiers de Jonathan Rivas ont fait le choix de confisquer le ballon et de jouer sans précipitation. Il faudra attendre 10’ pour voir cette tactique porter ses fruits, Hamadi Ayari est lancé dans la surface de réparation par Jonathan Rivas. Sa frappe cadrée est déviée par un défenseur et prend à contre pied Paul Charruau. Comme souvent depuis le début de la saison, Lyon-Duchère va se relâcher. Entré en jeu juste après l’heure de jeu, Bachibou Koita hérite d’un ballon excentré à hauteur du point de penalty. Sa frappe de volée, croisée trouve de justesse l’intérieur du petit filet. Sur une de ses premières frappes cadrées le Red Star se relance à 20’ de la fin du temps réglementaire. Pour le reste la deuxième mi-temps a été haché avec, outre les six changements, un nombre importants de fautes et 4 cartons jaunes. Insuffisant pour couper les jambes d’un remuant Jonathan Rivas. En l’espace de 30 secondes il transperce deux fois la défense francilienne pour défier Paul Charruau. La première fois son piqué frôle le poteau. La seconde occasion est inratable. Rentré en jeu à la 78ème , Béni Nkololo sert Jonathan Rivas isolé face au but. L’attaquant confirme son statut de meilleur buteur du club avec 7 buts.   

Les Lyonnais grimpent sur la troisième marche du podium à égalité de points avec son voisin Villefranche. La prochaine journée de championnat aura lieu dans 2 semaines. Les Duchèrois se rendront à Toulon, avant-dernier du championnat.

Les réactions d’après-match

 

L’entraineur du Red Star, Vincent Bordot, s’est emporté contre l’arbitrage en conférence de presse. Il lui reproche notamment d’avoir sifflé le pénalty pour Lyon-Duchère A.S et d ’en avoir oublié un sur une main lyonnaise.

L'entraîneur du Red Star est apparu très remonté après la défaite des siens 3-1. Crédit photo : Hugo Dervissoglou / LBB

L’entraîneur du Red Star est apparu très remonté après la défaite des siens 3-1. Crédit photo : Hugo Dervissoglou / LBB

 

De son côté, Laurent Roussey a salué la prestation de ses joueurs sur un terrain rendant difficile le jeu au sol. Si le prochain déplacement à Toulon n’a pas semblé le tracasser, il s’est montré inquiet sur les suspensions de Jérémy Grain (3 matchs après le rouge contre Béziers) , Jonathan Rivas et de Mohamed Fadhloun.

L'entraîneur duchèrois satisfait de la prestation de ses joueurs crédit photo : Hugo Dervissoglou / LBB

L’entraîneur duchèrois satisfait de la prestation de ses joueurs crédit photo : Hugo Dervissoglou / LBB

 

 

Composition Lyon-Duchère AS : 1. Hautbois ; 13. Moizini, 18. Ndiaye, 25. Sall , 20. Pierre-Charles ; 6. Fadhloun, 22. Ezikian (cap.), 23. Ayari ; 17. Géran, 10. Bouderbal, 11. Rivas.

Remplaçants : 30. Kacou, 24. Banor, 8. Gandi, 7. Nkololo, 9. Bila.

Remplacements : 24. Banor pour 17. Géran 71’ ; 7. Nkololo pour 10. Bouderbal 78’.

Buteurs : 20. Pierre-Charles 31’ (sp), 23. Ayari 55’, 11. Rivas 90’

Cartons jaune : 11. Rivas 37’, 6. Fadhloun 90’.

Entraîneur : Laurent Roussey

Composition Red Star : 30. Charruau ; 25. Hamache, 6. Karamoko, 19. Mendy (cap.), 4. Labor; 15. Goujon, 14. Puyo, 11. Michel, 12. Verdier, 26. Chahiri, 7. Sao.

Remplaçants : 1. Oberhauser, 10. Bourgaud, 21. Arab, 23. Chemlal, 28. Koita

Remplacements : 28. Koita pour 11. Michel 62’ ; 21. Arab pour 7. Sao et 23. Chemlal pour 12. Verdier 71’.

Buteurs : 28. Koita 68’,

Cartons jaune : 19. Mendy 31’ , 14. Puyo 73’, 15. Goujon 84’, 21. Arab 90’ .

Entraîneur : Vincent Bordot