Cette semaine, avait lieu l’édition 2009 des « Lions du sport ». 14 grands sportifs lyonnais étaient nominés pour recevoir le prix du meilleur sportif de la ville. Parmi eux, 2 représentants de l’OL : Karim Benzema (bien sûr) et Simone Gomes Jatoba, internationale brésilienne de l’équipe féminine de foot… Le LyonBondyBlog est allé à sa rencontre.

Benzema, Juninho, Fred, Reveillère, Boumsong… les stars de l’OL, ce sont eux. Pourtant, le club de foot rhodanien ne compte pas que des hommes en son rang. Depuis quelques années déjà, les dirigeants de l’Olympique Lyonnais se battent pour la reconnaissance du football féminin. Infrastructures, entraînements de qualité, arrivée de joueuses internationales… autant d’éléments positifs qui ont permis de construire, année après année, une équipe féminine solide.

Victorieuse deux saisons d’affilées lors du championnat français, les féminines de l’OL rivalisent aujourd’hui au plus haut niveau des compétitions européennes. Un excellent palmarès récompensé cette semaine par la ville de Lyon, qui a nominé, à l’occasion des Lions du sport 2009, Simone Gomes Jatoba, arrière droit de l’équipe féminine de l’OL. Si la jeune femme de 27 ans n’a pas décroché de prix lors de la soirée (voir résultats en bas de l’article), elle n’en reste pas moins fière et honorée d’avoir pu représenter les couleurs de son équipe.

Alors Simone, pas trop déçue de ne pas avoir remporté le Lion d’or 2009 ?
« Oh non, pas du tout ! Je me doutais bien que je n’allais pas gagner ce prix ce soir. Ma nomination a déjà été une énorme surprise. L’année dernière, l’une de mes coéquipières avait aussi été nominée. C’est vraiment super d’être là, parmi de grands sportifs. Et puis, c’est aussi une reconnaissance pour notre travail. »

C’est aussi une reconnaissance pour le foot féminin. D’ailleurs, vous qui venez du Brésil, le foot féminin est-il plus mis en avant là-bas ?
« La chose qui marche vraiment au Brésil, c’est le foot masculin. Les sponsors sont très présents mais ils se positionnent énormément sur les équipes masculines. La fédération est aussi moins impliquée, il y a moins de championnats. En France, les gros clubs ont la possibilité de monter de grandes équipes féminines. Et si je suis venue à l’OL, c’est aussi parce que c’est un club qui aime le foot féminin. Ici, tout est fait pour qu’on se sente bien. »

Comment se passe votre quotidien de joueuse de foot ?
« C’est le même quotidien qu’un joueur de foot professionnel. La seule chose qui change, c’est le salaire finalement ! Je vis uniquement pour le foot mais malheureusement, en France, nous, les femmes, n’avons pas le statut professionnel. Mais j’espère que cela va rapidement évoluer ! »

Cette différence de statut engendre-t-elle une certaine compétition avec l’équipe masculine ?
« Non, pas du tout. On ne pense pas : « Ah, c’est bien, nous on a gagné alors que les garçons, eux ont perdus ! ». On se soutient mutuellement. Les garçons regardent nos matchs, nous félicitent. Et idem de notre côté.”

Cela fait 4 saisons que vous jouez à l’OL. Quelle a été l’évolution pour vous, pour l’équipe, pour les supporters …. ?
« Lorsque je suis arrivée en 2005, les débuts n’ont pas été simples. J’arrivais comme une étrangère, il fallait que je fasse ma place. Aujourd’hui, tout se passe bien. Et puis, nous avons de plus en plus de supporters. Il y a en d’ailleurs 7 ou 8 qui nous suivent à tous nos matchs et entraînements ! Sans oublier que l’on a gagné en efficacité et qu’on a décroché de très bons résultats. »

Qu’est-ce que vous diriez aux gens qui hésitent encore à regarder le foot féminin ?
« Déjà, il ne faut pas se dire que le foot féminin, ce n’est pas du vrai football. C’est évident qu’en tant que femme notre corps est différent, que nous n’aurons jamais la force d’un homme, mais notre football est tout à fait comparable. Il n’est pas moins rapide, pas moins technique. Nous jouons vraiment avec le cœur, et notre motivation est toujours présente ! Dernier conseil : n’ayez pas de préjugé. Venez nous voir jouer une fois et je vous assure que vous ne le regretterez pas !”

Dernier petit conseil pour vos dirigeants. Que peuvent-ils faire de leur côté pour que le foot féminin soit encore plus mis en avant ?
« Continuer à annoncer nos matchs lors des matchs des garçons ! C’est une très bonne chose. Ensuite, peut-être faire un peu plus de marketing autour de nous. Mais nous sommes déjà ravies quand les médias locaux parlent de nous. Et puis, je remarque aussi que grâce à nous, les petites filles qui font du foot ont désormais un miroir. Elles peuvent s’identifier et ont même des joueuses préférées. »

Le palmarès des Lions d’or :
Lion d’or : Karim Benzema (footballeur) et Yann Cucherat , gymnaste
Lion d’argent : Isabelle Delobel et Olivier Schoenfelder, patinage artistique
Lion de bronze : Fabien Amar, bouliste et Christophe Durand, champion paralympique de tennis de table.

Auteur : Pascale Lagahe

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.