Mercredi 13 février se réunissaient une soixantaine d’enseignants et parents d’élèves de Villeurbanne. Cette réunion publique au Palais du Travail avait pour premier objectif d’informer les familles sur les modalités de la réforme Blanquer.  La proposition de loi portée par Jean-Michel Blanquer affectera particulièrement les filières générales du lycée.

 

Les filières S, ES et L vont laisser place à des parcours composés de disciplines mineures communes et des disciplines majeures spécialisées. Selon un enseignant et parent d’élève présent dans la salle, les élèves de seconde devront formuler des vœux de spécialités à partir du mois de février, ce qui arriverait tôt compte tenu de l’importance de ce choix.

Les enjeux de la réunion 

Ensuite, l’enjeu était d’agréger les différentes luttes des personnels qui se déroulaient indépendamment dans plusieurs établissements scolaires. Bien que les mobilisations portent sur des enjeux locaux, ceux-ci découleraient surtout d’un manque de moyen qui serait, lui, global : “On est une déclinaison locale d’un problème plus large”, pouvait-on entendre.

Les enseignants de plusieurs collèges et lycées qui s’étaient déjà mobilisés ces derniers mois ou années ont témoigné et fait part de leur volonté de s’unir et de ne pas se laisser mettre en concurrence entre collège et lycée. Ainsi, ont pris la parole des enseignants des lycées Brossolette, Faÿs, Colbert et Récamier, ainsi que des collège Jean-Macé et du Tonkin, revenant sur des mobilisations passées et en cours. Les intervenant·e·s ont fait part de leur envie de dépasser les grèves locales par établissement et de s’ouvrir à d’autres modes d’actions, à l’instar des nuits des établissements.

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.