Après un mauvais début de championnat, les Lyonnais recevaient Créteil pour le compte de la 5e journée de National.

Avec un point récolté en quatre journées de championnat, le SC Lyon était en quête d’une première victoire et d’un début de soulagement. Face à une équipe francilienne soutenus par une dizaine de supporters bien déterminés à griller leurs cordes vocales pendant 90 minutes, Manu Da Costa mettait en place pour la première une défense à trois en l’absence de sa nouvelle recrue M’Dahoma, expulsé la semaine dernière pour son premier match sous les couleurs duchéroises.

Le début de match est marqué par la sortie sur civière de Tounkara, sévèrement touché au tibia. Il est remplacé par Botella (10′), qui sera à l’origine de la plus grosse occasion lyonnaise de la première période, après un brillant une-deux avec Ayari. L’ancien strasbourgeois croise néanmoins bien trop sa frappe.(25’). Entre-temps, Créteil s’était montré notamment par Baptista, auteur d’une première frappe dans les gants de Kacou avant de lancer Sawadogo, qui écrase lui aussi trop son ballon. Les Lyonnais sont dominés au milieu de terrain et peinent à progresser sur le terrain. Le match demeure plutôt fermé même si Araujo se montre encore une fois intéressant. Le numéro 10 lyonnais multiplie n’est pas forcément aidé par l’arbitre qui siffle une touche limite après une incursion impressionnante d’élégance sur le côté gauche. La fin de la première mi-temps offre peu de beau mouvements collectifs, et les deux équipes terminent la première période sans but.

Une rencontre tendue et fermée

En seconde période, le match demeure tout aussi fermé. Créteil s’approche des buts de Kacou sur un centre au second poteau, que Mokdad ne parvient pas à reprendre, puis sur un ballon enroulé par Kevin Farade, mais bien boxé par la doublure de Maxime Hautbois. Après un bon travail défensif d’Araujo, Gabelle dépose un beau centre sur Botella dont la tête passe au-dessus. Mais les occasions sont une denrée rare, les fautes sont nombreuses et l’arbitrage fait des remous : la tension monte progressivement du terrain jusqu’aux bancs de touche. Ayari, visiblement à bout, prend même un carton jaune après avoir pesté avec une grande véhémence sur l’arbitre central (73’).

En fin de match, les Lyonnais semblent les plus aptes à prendre les devant au score, notamment sur un débordement de Pierre-Charles qui parvient à centrer en retrait pour Rivas, qui contrôle mal le ballon. Le score en restera donc à 0-0. Cinq matches et toujours aucune victoire (2 nuls, 3 défaites) pour le Sporting Club de Lyon, qui pointe à une préoccupante dix septième place.

Emmanuel Da Costa (Sporting Club de Lyon) a apprécié le caractère de ses joueurs.

Carlos Secretario (US Créteil) est, lui aussi, revenu sur ce score nul en conférence de presse.

SC Lyon – US Créteil Lusitanos : 0-0. Stade Balmont.

Sporting Club de Lyon : (40) KACOU ; (2) BONG [C] ; (5) SEGUIN ; (26) PIERRE-CHARLES ; (14) DEKOKE ; (23) AYARI ; (6) FADHLOUN; (24) GBELLE ; (33) ARAUJO (Ghezali, 78’) ;  (7) TOUNKARA (Botella, 13’) ; (11) RIVAS.

Remplaçants : (16) POPP ; (18) LOUISERRE ; (21) GHEZALI ; (28) NGWABIJE ;  (20) BOTELLA .

Cartons jaunes : Botella (63’), Ayari (73’).

US Créteil Lusitanos : (1) VERON ; (3) DOS SANTOS MARTINS (Baal, 31’) ; (4) SOARE ; (5) BELKOUCHE ; (8) MOKDAD ; (9) FARADE ; (10) BAPTISTA ; (11) SAWADOGO ; (20) PELLETIER ; (24) BUAILLON [C] (Llambrich, 72’) ; [27] SOARES PEREIRA.

Remplaçants : (33) LARADE ; (7) SANGARE ; (15) LLAMBRICH ; (16) CAGNON ; (23) BAAL ; (33).

Cartons jaunes : Martins (3’), Baal (49’), Pelletier (56’).   

Les derniers articles par Maxime Pechkechian (tout voir)