Le 26 novembre 2011 avait lieu à l’Opéra de Lyon une représentation de Stéphane Guillon à l’occasion du forum Libé. Devant un parterre de journalistes et une salle bondée, ce trublion de Guillon a encore une fois régalé grâce à son humour noir et ses critiques acerbes.

stephane guillon - forum libé lyonTout le monde passait sur le gril de l’humoriste. Dans son style je-descends-tout-le-monde-et-je-vous-emmerde, il n’avait aucuns scrupules à tailler un costard Dior XXL à Nicolas Sarkozy, un peignoir Gucci à Dominique Strauss-Kahn ou encore de qualifier Bernard-Henri Levy de « philosophe rebelle ».
Il n’a pas non plus hésité à jouer sur les tabous pour montrer que l’on peut rire de tout, même des handicapés. A prendre au second degré bien sûr.

C’est notamment sur ce point que Gérard Collomb, grand fan de Stéphane Guillon, a insisté lors de notre court entretien :
« C’est un humoriste absolument extraordinaire. C’est-à-dire qu’il tangente des réalités un peu difficiles. Parler par exemple du handicap comme il le fait, quand même c’est très dur, c’est une réalité très dure qu’il arrive donc à transcender par l’humour. J’en parlais avec lui, je l’ai vu après le spectacle, il m’a dit « quelques fois dans les spectacles, il y a beaucoup de gens en fauteuil et ils rigolent parce que ils en ont tellement marre des regards de compassion sur eux que le fait d’être chambré les réconforte. ».

L’humoriste à également partagé son sentiment sur la censure qu’il a subi à France Inter en nous gratifiant de quelques anecdotes croustillantes. Tout en humour et avec sa légendaire délicatesse, voici ce qu’il répond à ses nombreux détracteurs :
« Si l’humour s’arrête là où la méchanceté commence…et bien dans ce cas-là, on ne dit plus rien ».

Ce passage éclair proposant du « politiquement incorrect » fut ainsi un véritable bol d’air au milieu de tous ces débats si sérieux.
En un seul mot, « Stéphane Guillon, ça déchire! ».

 

Julien Sanchez & Julien Lopez

La rédaction

Crée en 2008, la rédaction du Lyon Bondy Blog s'applique à proposer une information locale différente et complémentaire des médias traditionnels.